Ecoutez Radio Sputnik
    Marine Le Pen

    Face au Parquet national financier, le FN décide de contre-attaquer

    © AFP 2017 Emmanuel Dunand
    France
    URL courte
    Présidentielle 2017 en France (204)
    514100827

    Sur fond d’accusations contre la présidente du Front national, le FN entend engager deux procédures distinctes auprès de l'Olaf (Office européen de lutte contre la fraude) et du Parquet national financier (PNF), a annoncé à Sputnik Philippe Murer, assistant parlementaire de Marine Le Pen.

    Dans l'affaire des emplois présumés fictifs au sein du Parlement européen, le Front national a mené sa propre enquête qui concerne une quarantaine d'assistants parlementaires associés à une trentaine d'eurodéputés français représentant divers courants politiques et ce, dans le but de faire respecter le « principe d'égalité de traitement », a déclaré à Sputnik Philippe Murer.

    « Ce qu'on reproche au Parlement européen, c'est d'avoir ouvert une procédure injuste contre nous, puisqu'en fait il y a de nombreux assistants parlementaires qui sont militants politiques à côté », a indiqué l'assistant parlementaire de Mme Le Pen.

    Et d'ajouter que l'enquête du FN avait montré que c'était le cas d'au moins une trentaine d'assistants parlementaires.

    « Ça va même plus loin, si je ne me trompe pas, le directeur de campagne de Jadot avait deux fonctions locales politiques, en même temps qu'assistant, et en même temps que directeur de campagne de Yannick Jadot pour la présidentielle », a poursuivi l'interlocuteur de l'agence.

    Selon M. Murer, tout porte à croire qu'ils sont payés par le Parlement mais n'y travaillent pas.

    « Quant à nous, on a une activité très claire au Parlement. D'ailleurs, on y est bien placé, c'est bien parce que nos députés et nos assistants travaillent beaucoup, mais ils ont une activité annexe à côté », a-t-il souligné.

    À la question de savoir si le FN avait déjà saisi la justice, l'interlocuteur de Sputnik n'a pas pu répondre.

    « Je n'ai pas de confirmation, je ne m'en occupe pas personnellement, j'ai vu les dossiers, qui montrent l'inégalité de traitement. Je ne sais pas si ça a été saisi ou pas », a-t-il dit.

    La présidente du Front national a refusé d'être entendue par les enquêteurs dans l'affaire des assistants d'eurodéputés de son mouvement, tant qu'elle sera en « campagne électorale ». Il s'agit notamment de sa chef de cabinet Catherine Griset et de son garde du corps Thierry Légier. Mme Le Pen parle d'une attaque politique.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Présidentielle 2017 en France (204)

    Lire aussi:

    Jacques Chirac répond aux juges sur les emplois fictifs
    Une pétition en faveur de Marine Le Pen lancée en France
    La Commission européenne mise ouvertement sur l’échec de Le Pen
    Tags:
    juges, accusations, députés, emploi, Présidentielle française 2017, Office européen de lutte antifraude (OLAF), Le parquet national financier (PNF), Parlement européen, Front national (FN), Sputnik, Philippe Murer, Yannick Jadot, Marine Le Pen, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik