Ecoutez Radio Sputnik
    Marine Le Pen

    Poutine et Trump, «des méchants» à ne pas fréquenter? Marine Le Pen s’en moque

    © AFP 2019 Patrick Kovarik
    France
    URL courte
    Présidentielle 2017 en France (205)
    16383
    S'abonner

    La candidate du Front national à l’élection présidentielle française se moque du «deux poids deux mesures» de ses rivaux qui critiquent son déplacement en Russie, mais se permettent pourtant de parler aisément avec l’Arabie saoudite ou le Qatar sans évoquer le respect des droits de l’homme dans ces pays.

    Les candidats à la présidentielle française devraient faire une « liste des méchants » dirigeants étrangers à ne pas fréquenter sur laquelle ils porteront sans doute les présidents Donald Trump et Vladimir Poutine en cédant à leur deux poids deux mesures, a ironisé lundi Marine Le Pen, candidate du Front national (FN), en réponse aux critiques portant sur son déplacement à Moscou.

    « J'aimerais bien que les différents candidats à la présidentielle m'expliquent ou expliquent aux Français qu'ils ne parleront pas à M. Trump parce qu'il fait partie des méchants, je suppose, qu'ils ne parleront pas à M. Poutine, parce qu'il fait partie des méchants… Ils vont nous faire la liste de tous les méchants. En revanche, ils parlent à l'Arabie saoudite et cela ne leur pose pas de problèmes. Ils parlent également au Qatar, et là, honnêtement, on entend assez peu parler des droits de l'Homme et particulièrement des droits des femmes », a indiqué Mme Le Pen sur Europe 1.

    Selon elle, ce deux poids deux mesures de ses concurrents à la présidentielle, qui se permettent de contester le droit des peuples étrangers à choisir leurs dirigeants et leur politique tout en communiquant avec certains pays où les droits de l'homme sont en danger, agace les pays étrangers.

    « Le deux poids deux mesures, cette vision que portent nos dirigeants français, c'est ce qui agace à l'international, c'est ce qui excède l'Afrique. Je vous le dis franchement, ils sont excédés parce qu'ils ont le sentiment de ce deux poids deux mesures. Je suis pour la coopération entre nations libres, entre nations souveraines. Je pense que c'est aux peuples de se choisir leur dirigeants, leur politique. C'est ce qui se passe en Inde, c'est ce qui passe aux États-Unis, c'est ce qui se passe en Russie », a ajouté Marine Le Pen.

    Jean-Luc Mélenchon, candidat du mouvement la France insoumise à la présidentielle, Benoît Hamon, candidat du Parti socialiste, ainsi que François Bayrou, qui soutient Emmanuel Macron, candidat du mouvement En marche !, ont critiqué le déplacement de Marine Le Pen en Russie où elle a rencontré vendredi le président Vladimir Poutine et des parlementaires russes. Selon les candidats, Marine Le Pen aurait « prêté allégeance » à Vladimir Poutine.

    Or la dirigeante du Front national qualifie son séjour à Moscou de « démarche de diplomatie » nécessaire pour mettre fin au terrorisme islamiste.

    « Je suis dans une démarche de diplomatie pour expliquer aux Français qu'il faut que l'on prenne des contacts avec ces grandes nations sans lesquelles on ne pourra pas lutter efficacement contre le terrorisme islamiste […]. Je ne suis pas là pour distribuer les bons et les mauvais points, même si la France doit avoir une influence pour convaincre de la nécessité d'avancer pour les droits de l'Homme, d'avancer pour les droits des femmes, qui sont en danger, y compris dans notre propre pays », a conclu Mme Le Pen.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Présidentielle 2017 en France (205)

    Lire aussi:

    Au Kremlin, Poutine et Le Pen prônent la lutte commune contre le terrorisme
    La visite de Marine Le Pen à Moscou
    Un chien se lance dans une bataille mortelle contre des loups pour sauver son ami – vidéo choc
    Tags:
    deux poids deux mesures, liste noire, Front national (FN), Benoît Hamon, François Bayrou, Donald Trump, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen, Vladimir Poutine, Qatar, Arabie Saoudite, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik