Ecoutez Radio Sputnik
    Marine Le Pen

    Député socialiste: «Madame Le Pen, alliée objective de Daech»

    © REUTERS/ Aziz Taher
    France
    URL courte
    Présidentielle 2017 en France (204)
    491150428

    Bien que Marine Le Pen propose des mesures assez sévères pour lutter contre le terrorisme et résoudre le problème de la sécurité en France, de nombreux experts la classent première à ce sujet, devant Emmanuel Macron et Benoît Hamon. Ce n’est pas l’avis du député socialiste Gilles Savary, qui considère Marine Le Pen comme une «alliée de Daech».

    Peu avant l'élection présidentielle, alors qu'un policier a été tué dans un attentat, ce jeudi, à Paris, les pronostics sur les résultats du scrutin sont marqués par l'incertitude. Interviewé par Sputnik, le député socialiste de la Gironde, Gilles Savary, évoque le problème de la sécurité et cible la candidate du Front national Marine Le Pen, qu'il considère comme « une alliée objective de Daech ».

    « Madame Le Pen, c'est l'alliée objective de Daech, parce que Daech cherche à ce que la communauté musulmane soit mise sous pression, de façon à pouvoir recruter beaucoup plus facilement des gens désespérés », déclare le député.

    Selon l'homme politique, c'est pourquoi Daech « essaie de donner un coup de main à Madame Le Pen aujourd'hui », le groupe terroriste ayant intérêt à miser sur une figure qui fera pression sur les musulmans en France.

    « L'attentat aura, je crois, une influence sur les élections mais à la marge. La campagne se termine à minuit et il n'y a pas le temps de développer une polémique, et puis parce que l'émotion est moins grande que s'il y avait eu un carnage sur des populations civiles », signale l'homme politique.

    Mettant en cause l'assurance de la sécurité partout dans plusieurs pays européens, Gilles Savary estime que la société se trouve face à des individus isolés agissant d'eux-mêmes, capables de frapper partout.

    « L'immense majorité de l'opinion publique sait que la sécurité totale dès lors que l'on a en plus une population française qui peut se sentir concernée, ou qui peut même être enrôlée par Daech ou d'autres organisations islamistes, je pense que les Français sont, de ce point de vue-là, parfaitement au clair et que les surenchères ont moins de poids que si c'était une attaque isolée en France », indique le député.

    Le socialiste considère le sujet comme dépassant largement les débats gauche/droite, précisant que les attentats dans le métro en 1995 avaient eu lieu à l'époque de la droite. Ainsi, selon le député, la question se pose en termes de moyens à mettre en place pour lutter contre une guerre d'une autre manière.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Présidentielle 2017 en France (204)

    Lire aussi:

    Israël condamne les propos de Marine Le Pen sur l’Holocauste
    Coups et gaz lacrymogène: la salle abritant le meeting de Marine Le Pen évacuée
    Marine Le Pen dénonce «un état d'urgence de pacotille»
    Présidentielle: Marine Le Pen aurait-elle plus de chances qu’on ne le croit?
    Tags:
    élection présidentielle, Front national (FN), Marine Le Pen, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik