France
URL courte
Premier tour de la présidentielle française (87)
763661
S'abonner

Si vous croyez qu'onze candidats étaient en lice au premier tour de la présidentielle en France, vous vous trompez! Il s'avère que la diaspora turque a voté Recep Tayyip Erdogan, jugeant que le président turc était la seule personne digne de prendre les rênes du pouvoir.

Comme tout autre vote, le premier tour de la présidentielle en France a été marqué par une série de situations curieuses. Ainsi, des électeurs d'origine turque ont jugé qu'aucun des onze candidats en lice n'était digne de diriger la France et ont voté… Recep Tayyip Erdogan.

Le fait que le nom du Président turc ne figure pas sur le bulletin de vote n'a pas refroidi leur zèle : ils ont été nombreux à réparer  cette « omission » flagrante et à rajouter le nom de leur idole sur la liste de candidats. Certains ont même collé la photo du raïs sur le bulletin, écrivent ce lundi les médias turcs.

« Il n'y a personne pour qui voter à part le raïs. Grand homme, et si tu prenais l'Europe dans tes mains », pouvait-on lire sur un bulletin.

Ce n'est pas la première fois que les électeurs d'origine turque votent pour Recep Tayyip Erdogan. Rappelons qu'un précédent a eu lieu en mars dernier lors des élections aux Pays-Bas.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

 

Dossier:
Premier tour de la présidentielle française (87)

Lire aussi:

Vers un exode massif des Juifs de France en cas de victoire du FN?
Marine Le Pen va attirer tous les souverainistes et tous les patriotes de France
L’euro à son plus haut de 5 mois face au dollar en raison de la présidentielle en France
Tags:
France, Turquie, Recep Tayyip Erdogan, vote, élection présidentielle
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook