Ecoutez Radio Sputnik
    Édouard Philippe

    Édouard Philippe: un ministre mis en examen devrait démissionner, Ferrand peut rester

    © AFP 2019 STRINGER
    France
    URL courte
    43754
    S'abonner

    Selon le Premier ministre français Édouard Philippe, le ministre de la Cohésion des territoires Richard Ferrand, au centre d'une vaste polémique, peut rester au gouvernement malgré «l'exaspération des Français».

    Ce mardi soir, le Premier ministre Édouard Philippe a défendu son ministre de la Cohésion des territoires Richard Ferrand, se trouvant actuellement au centre d'une polémique, sur la chaîne de télévision France 2. Édouard Philippe a signalé qu'un ministre mis en examen devrait démissionner et que Richard Ferrand pouvait rester au gouvernement.

    « Je dis oui, après avoir parfaitement compris, avoir parfaitement conscience de l'exaspération des Français, de leur émotion, de leur agacement », a répondu le Premier ministre à la question de savoir si Richard Ferrand pouvait rester au gouvernement.

    Affirmant se fixer des règles très claires, le chef du gouvernement les a énoncées. Selon lui, la première est qu'« un ministre qui serait mis en examen devrait démissionner ». Pour Édouard Philippe, il n'existe aucune ambiguïté à ce sujet. La deuxième règle, selon lui, est d'être exemplaire dans une attitude de ministre, y compris dans la vie privée. Le Premier ministre a précisé que cette exemplarité serait strictement respectée.

    Le ministre de la Cohésion des territoires Richard Ferrand se trouve dans le viseur des médias après les révélations du Canard enchaîné sur son implication dans deux affaires de corruption.

    Le Canard enchaîné a rendu public les révélations concernant Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des territoires et ancien secrétaire général d'En Marche!, l'accusant d'avoir utilisé un montage financier pour permettre à sa femme d'être propriétaire d'un local commercial loué par la mutuelle qu'il dirigeait, ainsi que d'avoir employé son fils comme assistant parlementaire.

    Richard Ferrand ne subit pas de pertes politiques et judiciaires aussi importantes que l'ex-Premier ministre François Fillon lors de la campagne présidentielle.

    Lire aussi:

    Le gouvernement Philippe formé, 18 ministres dont 9 femmes
    Tags:
    gouvernement, Edouard Philippe, Richard Ferrand, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik