Ecoutez Radio Sputnik
    Migrants en Méditerranée

    Migrants: Génération identitaire s’explique sur l’affaire des bateaux

    © REUTERS / Ciro De Luca
    France
    URL courte
    29405

    Un groupe de jeunes identitaires européens a récolté près de 70 000 euros pour empêcher le départ des bateaux d’ONG s’occupant de sauver les migrants, jugés complices des passeurs. Ces ONG, de leur côté, accusent les militants de vouloir la mort des migrants. Le porte-parole de Génération identitaire s'explique dans une interview avec Sputnik.

    Pierre Larti, porte-parole du mouvement français Génération identitaire, a clarifié pour Sputnik les intentions de son groupe dans le conflit qui l'oppose à certaines ONG.

    Il a signalé que « les bateaux de ces ONG ont une action complice avec les passeurs et avec ces trafiquants d'hommes ». Selon lui, « ils facilitent leur travail en allant récupérer des bateaux de migrants volontairement coulés, au large des côtes africaines ».

    « Il ne s'agit pas d'empêcher les bateaux des ONG de secourir des migrants, il s'agit d'empêcher les bateaux de quitter leurs ports européens », a-t-il souligné dans le studio de Radio Sputnik.

    Ainsi, le porte-parole de Génération identitaire a appelé à « ajuster » le fonctionnement des ONG, telles que Sea A, SOS Méditerranée et Live Boat, et à leur faire « effectuer le travail directement sur les côtes africaines et non au large » comme ils le font.

    L'association a déjà récolté plus de 70 000 euros pour lancer une opération visant à « bloquer le travail des bateaux des ONG au départ des ports européens ». Des dizaines de militants ont déjà exprimé leur volonté d'y participer.

    « Raisonnablement, dans les semaines à venir, nous serons en capacité de bloquer l'action de ces ONG », a indiqué Pierre Larti.

    « Nous ne voulons pas la mort de ces migrants, et c'est pour cela que nous empêchons les appels d'air que représentent ces bateaux d'ONG, a-t-il indiqué (…). Si on veut éviter la noyade de ces migrants, il ne faut absolument pas leur envoyer des signes qui laisseraient penser qu'ils peuvent traverser la Méditerranée pour rejoindre l'Europe. »

    Lire aussi:

    L’autoroute A16 bloquée par des migrants à Calais dans la nuit du 8 juin
    Calais: «ce nouveau gouvernement est encore plus dur que le précédent avec les migrants»
    Sept millions de migrants aux portes de l'UE
    Tags:
    bateau, ONG, migrants, Génération identitaire (Génération ID), Méditerranée, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik