France
URL courte
Législatives 2017 en France (55)
11190
S'abonner

Le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, a annoncé sa démission peu avant la divulgation des premiers résultats officiels du second tour des législatives où son parti ne recueille pour le moment que 6,24% des suffrages.

Suite à la déroute de son parti aux élections législatives, Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste, a annoncé sa démission de son poste.

«Ce soir, malgré une abstention alarmante, le triomphe d'Emmanuel Macron est incontestable. La droite fait face à un véritable échec», a-t-il écrit sur son compte Twitter.

«Les électeurs ont voulu "donner sa chance" au nouveau Président. Ils n'en ont laissé aucune à ses adversaires. Ce soir, le Président a tous les pouvoirs: un gouvernement à sa main et un parlement aux ordres. Ce triomphe a un côté artificiel. Car tous les problèmes de notre pays ne se régleront pas d'un coup de balais magique. Un pouvoir absolu et concentré, exercé en toute verticalité se heurtera à cette contradiction», a-t-il encore affirmé.

Et d'ajouter que la France avait besoin aujourd'hui de dialogue social et d'intelligence collective. «Oser plus de démocratie! Voilà ce dont la France a besoin. Voilà le programme de travail qui doit désormais occuper la gauche» qui doit tout changer «la forme comme le fond, ses idées comme ses organisations».

D'après M. Cambadélis, un nouveau cycle doit s'ouvrir pour la gauche dont il participerait avec humilité, mais pas en tant que premier secrétaire du PS.

«Il ne s'agit pas pour moi d'organiser une retraite mais de permettre une renaissance. Je prends cette décision sans amertume ni colère, conscient de mon devoir et du moment crucial que traverse la gauche. J'assume simplement et tranquillement ma part de responsabilité», a expliqué M. Cambadélis. 

Dossier:
Législatives 2017 en France (55)

Lire aussi:

Didier Raoult interpelle l'OMS sur le remdesivir et en dénonce les effets secondaires
Une fillette de 3 ans étranglée par sa mère de 19 ans en train de hurler «Jésus de Nazareth»
Pourquoi le prince Albert de Monaco a-t-il rendu visite au Pr Raoult?
Tags:
élections législatives, démission, Parti socialiste français (PS), Jean-Christophe Cambadélis, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook