France
URL courte
18216
S'abonner

L'équipe du Président français Emmanuel Macron a décidé de déménager la salle de presse hors du palais de l’Élysée. Cette nouvelle a provoqué le mécontentement des journalistes qui dénoncent un manque de transparence chez le Président qui, en plus, n’a pas de porte-parole.

Les journalistes français sont indignés par les nouvelles restrictions imposées par le cabinet du Président Emmanuel Macron pour les médias et notamment par l'intention de l'Élysée de sortir la salle de presse de l'enceinte principale du palais pour la transférer soit à l'hôtel de Marigny, soit dans un autre bâtiment, encore plus éloigné, rue de l'Élysée.

​Selon Sibeth Ndiaye, la conseillère presse du Palais, les journalistes ne doivent pas avoir «un accès illimité à l'Élysée, à sept heures du matin comme à 23 heures». D'ailleurs, il faut rappeler que les journalistes accrédités ne peuvent aller plus loin que la cour d'honneur.

​Mercredi, le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a annoncé que le Président Macron avait l'intention de parler moins et qu'il préférait les actes aux paroles. Par la suite, il a confirmé que le chef de l'État avait souhaité modifier son régime de communication avec les journalistes tout en insistant que personne ne pouvait reprocher au Président Macron d'être moins prêt à rencontrer les journalistes.

​Mais les représentants des médias notent que le déménagement de la salle de presse «porte atteinte à l'exigence de la transparence à l'Élysée» et ne croient pas à l'explication officielle selon laquelle la salle est tout simplement «trop petite».

​Hervé Asquin, journaliste de l'AFP qui a été vice-président l'Association de la presse présidentielle de 2013 à 2015, a fait part mercredi de cette inquiétude des journalistes lors du point presse de M.Castaner.

​Selon M.Asquin, les contacts avec le chef de l'État sont très limités et les journalistes voudraient communiquer avec l'Élysée d'une manière plus intense.

​«Il n'appartient pas au porte-parole du gouvernement d'indiquer au Président de la République et à ses services la meilleure façon à s'organiser. Mais j'entends votre remarque exprimée sous forme de plainte collective, je la rapporterai volontiers. Mais je ne vais pas prendre le risque de commenter l'organisation interne de l'Élysée. Je souhaite une expérience de vie ministérielle qui dépasse le prochain Conseil des ministres», a ironiquement répondu M.Castaner.

​La salle de presse de l'Élysée est actuellement située au rez-de-chaussée sur le côté droit de la cour d'honneur du palais. Les agences qui couvrent les activités du Président y disposent d'un bureau permanent.

​Les journalistes ont pris l'habitude d'y attendre la fin des réunions et des rencontres pour voir les visiteurs qui quittent le palais. Le transfert de la salle de presse dans un local situé à l'écart de la résidence, les privera de cette possibilité.

Lire aussi:

Paris: une femme heurtée par une trottinette électrique est dépouillée avant de mourir
Covid-19: «la stratégie de la peur», dernier outil d’«une élite dépassée»? – vidéo
La Pologne enverra des drones turcs protéger les frontières est de l’Otan
«J'ai vu la pression d'un vestiaire»: des sportifs français évoquent la difficulté de révéler leur homosexualité
Tags:
salle de presse, journalistes, palais de l'Élysée, Hervé Asquin, Sibeth Ndiaye, Christophe Castaner, Emmanuel Macron, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook