Ecoutez Radio Sputnik
    Calais

    Calais: de nouvelles bagarres entre migrants font 5 blessés

    © REUTERS / Pascal Rossignol
    France
    URL courte
    1674

    De nouvelles bagarres entre migrants afghans et africains ont éclaté cet après-midi à Calais, dans le nord de la France. Selon les dernières informations disponibles, environ 150 personnes ont été impliquées dans ces rixes et cinq personnes ont été légèrement blessées. Ces affrontements sont survenus après les rixes de la nuit précédente.

    Ces dernières années, la ville portuaire de Calais, dans le nord de la France, s'est transformée en une sorte d'arène pour les migrants. De nouvelles rixes y ont fait rage dans la nuit de 21 à 22 août et se sont poursuivies dans l'après-midi de mardi.

    Selon Reuters, le 22 août des bagarres entre migrants ont éclaté à nouveau mardi après-midi à Calais et fait cinq blessés, après celles de la nuit de lundi à mardi. L'agence a de même indiqué qu'une trentaine de migrants ont été arrêtés.

    «Des incidents ont débuté vers 14h30 et ont duré une partie de l'après-midi. Une rixe a opposé environ 150 migrants afghans et érythréens principalement», a dit à Reuters un représentant de la préfecture du Pas-de-Calais.

    Selon le Parisien, de 23 heures à 6 heures, quatre bagarres à quatre endroits différents localisés à proximité de l'autoroute A16 et aux entrées du port de la ville ont éclaté entre des petits groupes d'Afghans et d'Erythréens. Certains d'eux étaient armés de barres de fer ou de bâtons.

    Après ces bagarres nocturnes, cinq personnes ont été placées en détention, signale le portail d'information France info.

    Le plus grand camp de migrants se trouve dans la ville portuaire de Calais. Malgré la démolition d'un précédent camp en novembre 2016, des migrants continuent d'affluer dans la région dans l'espoir de pouvoir passer au Royaume-Uni.

    Lire aussi:

    Migrants: la mairie de Calais fait de la résistance
    Calais: les autorités françaises accusées de traiter les migrants de manière inhumaine
    La police de Calais «a pour consigne de décourager» les migrants et les bénévoles
    «Macron affame les migrants»: un cri de détresse depuis le pont des Arts à Paris
    Tags:
    blessés, victimes, crise migratoire, migrants, bagarre, police militaire, Calais, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik