Ecoutez Radio Sputnik
    Avec la rentrée, la cote de popularité de Macron connaît une embellie

    Avec la rentrée, la cote de popularité de Macron connaît une embellie

    © REUTERS/ Philippe Wojazer
    France
    URL courte
    331403145

    En baisse depuis quelque temps, la cote de popularité d’Emmanuel Macron a repris du tonus au mois de septembre, passant ainsi à 45% d’opinions positives, selon un sondage Ifop pour le compte du Journal du dimanche.

    La cote de popularité d'Emmanuel Macron connaît une hausse en septembre, avec 45% de satisfaits, soit une remontée de 5 points qui intervient après la forte baisse de 24 points au cours des deux mois précédents, apprend-on du dernier sondage Ifop réalisé pour le Journal du Dimanche (JDD).

    «Le chef de l'État demeure minoritaire, mais son redressement tranche avec l'évolution de la popularité de ses prédécesseurs. Là où Nicolas Sarkozy et François Hollande étaient en baisse en 2007 et en 2012 au mois de septembre, lui réussit à inverser la tendance» explique le représentant d'Ifop Frédéric Dabi, cité par l'AFP, en rappelant que «la rentrée est généralement une période difficile pour l'exécutif».

    Par ailleurs, la situation semble également s'améliorer pour le Premier ministre. Ainsi, Edouard Philippe enregistre également une hausse, bien que moindre pour la même période, passant de 47% à 48% de satisfaits, après avoir chuté de 9 points en août.

    Cette enquête a été réalisée en ligne et par téléphone par l'Ifop entre les 15 et 23 septembre, auprès d'un échantillon de 1.989 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

    Lire aussi:

    Désormais minoritaire: la popularité de Macron s'effondre à 40%
    Après une embellie en septembre, Macron chute dans les sondages
    En deux mois de sa présidence, Macron accuse déjà un déficit de 10 pts de popularité
    Tags:
    cote de popularité, sondage, enquête, Nicolas Sarkozy, François Hollande, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik