France
URL courte
36379
S'abonner

Des Français se mobilisent sur les réseaux sociaux et demandent l’expulsion de France du réfugié politique russe Piotr Pavlenski ayant incendié la Banque de France à Paris.

L'artiste performeur Piotr Pavlenski dénonçant «de manière explicite le gouvernement russe» et ayant obtenu l'asile politique en France a incendié cette nuit une façade de la Banque de France à Paris. Choqués, des Français se sont mobilisés sur Twitter pour dénoncer ce «chef-d'œuvre d'art moderne» et trancher sur le sort de son créateur.

Ainsi, des habitants de l'Hexagone critiquent la décision des autorités d'accorder à Piotr Pavlenski le statut de réfugié politique et exigent de le renvoyer en Russie.

Plusieurs se sont demandés quel était le rapport entre les «activités anti-Poutine» qui ont fait de Piotr Pavlenski un militant défendant ses droits et le fait d'incendier la Banque de France.

D'autres internautes se sont indignés que le Russe se soit montré irrespectueux envers la France qui l'a accueilli à bras ouverts et a en outre donné le refuge à sa famille.

Certains ont notamment souligné qu'il ne s'agissait pas d'art mais d'un acte criminel.

Dans la nuit de dimanche à lundi, l'artiste d'origine russe Piotr Pavlenski ayant obtenu l'asile politique en France, a incendié la Banque de France à Paris. Le réfugié a ensuite été arrêté par la police française.

Piotr Pavlenski, qui se proclame artiste, a été interpellé et traduit en justice pour certaines de ses performances. Il a quitté la Russie à la suite de l'ouverture d'une enquête pour une agression sexuelle dont l'actrice du Teatr.doc Anastasia Slonina a déclaré être victime, ce qu'il nie. Il a obtenu, avec sa femme Oksana Chaliguina et leurs deux enfants l'asile politique en France au mois de mai 2017.

Par ses performances qui l'ont rendu célèbre, il dénonçait le gouvernement russe. Il n'hésita pas, par exemple, à se clouer la peau de ses testicules sur les pavés de la place Rouge ou à se coudre les lèvres en soutien au groupe de punk rock féministe Pussy Riot.

Lire aussi:

Un confinement préventif avant Noël est-il envisagé? Olivier Véran répond
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
La vidéo de la «destruction de chars» azerbaïdjanais partagée en ligne par la Défense arménienne
Tags:
internautes, réaction, incendie, banques, réfugiés, Twitter, Paris, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook