France
URL courte
14732
S'abonner

Le bureau de l'Assemblée nationale a décidé mercredi de lever l'immunité parlementaire de Marine Le Pen après une demande émanant de la justice française.

Le bureau de l'Assemblée nationale a rendu sa décision mercredi après une demande judiciaire en vue de lever l'immunité parlementaire de Marine Le Pen, députée FN qui avait diffusé sur Twitter des photos d'une victime du groupe terroriste Daech, a fait savoir l'AFP, citant des sources parlementaires.

Le bureau, plus haute instance collégiale de l'Assemblée, composé de 22 députés, ne s'est pas prononcé sur le fond du dossier concernant la présidente du FN, comme habituellement, mais sur le caractère sérieux, loyal et sincère de la demande de la justice.

La levée d'immunité doit permettre la délivrance d'un «mandat d'amener» pour que l'élue du Pas-de-Calais se rende aux convocations du juge.

En décembre 2015, une enquête avait été ouverte par le parquet de Nanterre à l'encontre de Marine Le Pen pour «diffusion d'images violentes». Mme Le Pen avait diffusé sur son compte Twitter des photos d'hommes torturés et exécutés par le groupe djihadiste Daech.

Lire aussi:

Joe Biden perd le nord lors du sommet du G7 – vidéo
«L’intention était de mettre le feu»: un candidat RN agressé et aspergé d’huile à Arles – vidéo
Mélenchon enfariné avant une manifestation à Paris – vidéo
Euro: le Danois Eriksen perd connaissance en plein match avec la Finlande, la rencontre interrompue - vidéo
Tags:
immunité parlementaire, Etat islamique, Marine Le Pen, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook