France
URL courte
31334
S'abonner

Alain Juppé, maire de Bordeaux, prône-il un rapprochement avec le Président français en vue des prochaines élections européennes? Après ses propos sur un «grand mouvement central» à bâtir en collaboration avec Emmanuel Macron, le milieu politique en est persuadé.

Lors d'un déjeuner avec l'Association de la presse diplomatique, Alain Juppé, ex-Premier ministre et maire de Bordeaux, s'est prononcé ce vendredi sur un «grand mouvement central» qui pourrait être créé avec le chef de l'État dans l'optique des européennes de 2019, rapportent plusieurs médias. Pourtant, cette idée n'a pas convaincu du côté des Républicains, comme Laurent Wauquiez.

«La question est de savoir qui en prendra le leadership. Mais si Macron reste dans la ligne de son discours à la Sorbonne, je ne vois pas d'incompatibilité», a déclaré M.Juppé.

Précédemment, à l'occasion des commémorations du 11 novembre, le maire de Bordeaux avait complimenté l'allocution sur l'Europe prononcée il y a quelques semaines à la Sorbonne par le Président français. Accompagné de journalistes, il a donné ses sentiments sur ce sujet.

«Il n'y a rien à redire. J'ai bien aimé l'expression "bien commun" utilisée par Emmanuel Macron pour parler des valeurs européennes. Je l'avais d'ailleurs utilisée pendant ma campagne.»

Pourtant, dimanche après-midi, M.Juppé a atténué ses propos en publiant un message sur son compte Twitter.

​Laurent Wauquiez, grand favori de l'élection à la présidence des Républicains, a jugé sur France 3 que cette idée était une «erreur».

«Nous ne partageons pas la même vision de l'Europe qu'Emmanuel Macron», en particulier sur l'élargissement éventuel de l'Union européenne, a-t-il expliqué. «C'est une profonde erreur car l'élargissement a tué l'Europe.»

Valérie Pécresse, présidente LR de la région Ile-de-France, a elle aussi pris ses distances avec Alain Juppé.

«Des pro-européens, il y en a toujours eu à gauche et à droite. François Mitterrand était pro-européen, je n'ai jamais voté pour une liste socialiste aux européennes», a-t-elle souligné au Grand Rendez-Vous.

Marine Le Pen, présidente du FN, a, quant à elle, ironisé sur BFM TV sur l'«UMPS» qui vivrait ainsi son «heure de gloire».

«Bienvenue dans ce grand mouvement du mondialisme décomplexé face auquel il y aura le grand mouvement des nationaux décomplexés que nous représentons!»

Lire aussi:

Un très fort bruit d’explosion entendu à Paris et en Île-de-France
Détonation entendue à Paris: pourquoi l’avion de chasse a-t-il été mobilisé?
Ankara répond à Paris après les propos de Macron sur le Haut-Karabakh
Bakou «déterminé» à combattre jusqu'à ce que les Arméniens «se retirent» du Haut-Karabakh
Tags:
Valérie Pécresse, élections, Marine Le Pen, Laurent Wauquiez, Emmanuel Macron, Alain Juppé, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook