Ecoutez Radio Sputnik
    Manifestation pour la libération des enfants palestiniens à Paris

    Manifestation pour la libération des enfants palestiniens à Paris

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    12182

    Des Parisiens sont dans la rue pour protester contre l’emprisonnement des enfants palestiniens en Israël et réclamer la libération d’Ahed Tamimi, une Palestinienne ayant frappé des soldats israéliens à Ramallah.

    Une manifestation de soutien à l’adolescente palestinienne Ahed Tamimi, ses proches et «à tous les enfants palestiniens emprisonnés» en Israël s’est déroulée jeudi dans le centre de Paris.

    «On sent que c’est la guerre contre les jeunes Palestiniens et ceux qui prennent la parole», a déclaré à Sputnik une manifestante.

    Plusieurs centaines de personnes portant des pancartes «Libérez Ahed, libérez la Palestine» et «Stop à la torture des enfants palestiniens» se sont rassemblées vers 17h30 place du Châtelet pour défiler jusqu’à la place de la République. Ils ont scandé «Israël, la Palestine n'est pas à toi» et notamment accusé le Président français Emmanuel Macron d’être «complice d’Israël».

    L’action s’est tenue sur l’initiative de la CAPJPO-EuroPalestine (Coordination des appels pour une paix juste au Proche-Orient), association militant pour la reconnaissance des droits du peuple palestinien. Selon le site de l’International Solidarity Movement (ISM), parmi les associations ayant répondu à l’appel figuraient notamment Enfants de Palestine, ISM-France, Nanterre Palestine, One Justice, Campagne européenne contre le blocus de Gaza, Les Désobéissants et d’autres collectifs.

    Le tribunal militaire d'Ofer, en Cisjordanie, a inculpé le 31 décembre la Palestinienne Ahed Tamimi ayant publié sur les réseaux sociaux la vidéo virale du 15 décembre la montrant en train de frapper et bousculer avec sa cousine des soldats israéliens dans le village de Nabi Saleh près de Ramallah. Douze chefs d’inculpation ont été requis contre la jeune fille arrêtée le 20 décembre. Nour Tamimi, sa cousine, et Nariman Tamimi, sa mère, qui apparaissent aussi sur la vidéo, sont également détenues.

    La jeune fille n’en est pas à sa première apparition médiatique. Son père Bassem, 50 ans, est connu pour sa carrière d’activiste, accumulant manifestations et arrestations depuis son plus jeune âge.

    Lire aussi:

    Cisjordanie: les trois Palestiniennes en garde à vue jusqu’à jeudi
    Ahed Tamimi: le visage des 330 mineurs palestiniens emprisonnés par Israël
    Libérée en Israël, l’icône de la résistance palestinienne appelle à ne pas lâcher
    Tags:
    manifestation, International Solidarity Movement (ISM), CAPJPO-EuroPalestine, Emmanuel Macron, Ahed Tamimi, Israël, France, Paris
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik