Ecoutez Radio Sputnik
    8 mars: une manifestation contre la discrimination des femmes à Paris

    8 mars: une manifestation contre la discrimination des femmes à Paris (vidéo)

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    1978

    Des milliers de personnes sont descendues dans les rues de Paris pour défendre les droits des femmes et exiger des mesures contre les violences sexistes et sexuelles, ainsi que marquer la persistance des inégalités professionnelles. Cette marche s'inscrit dans le prolongement des mouvements #Metoo et #Balancetonporc qui ont fait le tour du monde.

    Une manifestation contre les discriminations faites aux femmes se déroule ce jeudi 8 mars sur la place de la République, à Paris, à l’occasion de la Journée internationale des femmes.

    Les manifestants portent des pancartes «Femmes en colère, stop aux violences. Des actes, des moyens maintenant», «Nous voulons l'égalité», «Sexisme, racisme, même combat» et «De #MeToo à #WeToogether, tou-te-s ensemble contre les violences sexistes!».

    8 mars: une manifestation contre la discrimination des femmes à Paris
    © Sputnik .
    8 mars: une manifestation contre la discrimination des femmes à Paris

    «Les violences sexistes servent à nous empêcher de lutter contre les discriminations dont nous sommes victimes, au travail et à la maison. Les femmes sont toujours moins payées que les hommes, continuent à faire beaucoup plus de travail gratuit à la maison et avec les enfants, en bref, elles subissent de plein fouet la domination économique des hommes. Face à ce constat, l’État n’est pas une solution mais bien une grande partie du problème», ont notamment indiqué les organisateurs de la manifestation sur internet.

    8 mars: une manifestation contre la discrimination des femmes à Paris
    © Sputnik .
    8 mars: une manifestation contre la discrimination des femmes à Paris

    Organisé à l’initiative d’une trentaine d’associations et syndicats, le rassemblement a débuté à 15h40 pour «marquer l’heure à partir de laquelle (symboliquement, dans une journée) les femmes commencent à travailler gratuitement», d’après Ana Azaria, présidente de l’association Femmes Égalité, citée par des médias.

    ​15h40 c’est l’heure à laquelle les femmes arrêtent d’être payées chaque jour, sur la base d’une journée standard (9h-12h30/13h30-17h). Le collectif qui a organisé la manifestation s’est aussi inspiré de cette heure pour son nom «8 mars 15h40». 

    8 mars: une manifestation contre la discrimination des femmes à Paris
    © Sputnik .
    8 mars: une manifestation contre la discrimination des femmes à Paris

    Le collectif «8 mars 15h40» réclame notamment «une loi cadre pour (vraiment) lutter contre les violences sexistes et sexuelles».

    De nombreuses mobilisations se déroulent ce jeudi en France, y compris dans des entreprises ou des universités à l’initiative d’une trentaine de syndicats, d’associations féministes ou de représentants d’étudiants.

    8 mars: une manifestation contre la discrimination des femmes à Paris
    © Sputnik .
    8 mars: une manifestation contre la discrimination des femmes à Paris

    Les personnes mobilisées sont invitées à porter un ruban blanc, qui symbolise la lutte contre les violences faites aux femmes.

    8 mars: une manifestation contre la discrimination des femmes à Paris
    © Sputnik .
    8 mars: une manifestation contre la discrimination des femmes à Paris

    «Ce soir, porter le ruban blanc c’est soutenir la Fondation des femmes et surtout c’est refuser toutes les violences faites aux femmes y compris verbales», a indiqué la Fondation des femmes sur Twitter.

    ​Le ruban blanc est devenu un symbole international porté par les hommes et les femmes qui désirent montrer leur désapprobation des violences à l’égard des femmes. Le ruban blanc a été largement popularisé lors de la 43e cérémonie des Césars, le 2 mars dernier.

    Le ruban blanc popularisé lors de la 43e cérémonie des Césars à Paris le 2 mars 2018
    © AP Photo / Michel Euler
    Le ruban blanc popularisé lors de la 43e cérémonie des Césars à Paris le 2 mars 2018

    Lire aussi:

    «Macron c’est de la poudre de perlimpinpin»: les femmes en colère à Paris
    La France devient-elle un pays dangereux pour les femmes?
    Violences faites aux femmes: 2.000 manifestants réunis à Bruxelles (images)
    Tags:
    manifestation, protestations, Journée internationale des femmes, Femmes Égalité, Ana Azaria, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik