France
URL courte
Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (114)
461756
S'abonner

Un Français qui réside depuis environ 20 ans au Brésil a décidé d’abandonner sa nationalité française à cause de la participation de la France à l’attaque effectuée le 14 avril contre la Syrie. Il a expliqué avoir «ressenti une telle répugnance» envers son pays natal.

Les frappes menées par les États-Unis, la France et le Royaume-Uni dans la nuit du 13 au 14 avril conte la Syrie ont provoqué des protestations dans différents pays du monde. Même Roger Waters, l'un des fondateurs du groupe Pink Floyd, a critiqué lors de son concert à Barcelone l'opération de la coalition tripartite.

David Uzal, un artiste français qui habite depuis une vingtaine d'années au Brésil, ne s'est pas limité à des critiques à l'adresse des gouvernements des pays de cette coalition. Il a joint les actes à la parole en décidant de renoncer à sa citoyenneté française.

«J'étais à la maison et j'ai ressenti une telle répugnance du fait que ce pays envoie des missiles sans autre raison que pour suivre aveuglement la politique des États-Unis», a-t-il expliqué à Sputnik (l'interview a été traduite du portugais au français).

M. Uzal s'est déjà renseigné sur la procédure d'abandon de la nationalité française.

«J'ai écrit directement aux autorités consulaires [françaises, ndlr] à Rio de Janeiro qui m'ont informé très gentiment sur trois moyens de renoncer à la citoyenneté», a-t-il précisé.

Désormais ce fervent critique du Président Macron entend obtenir la citoyenneté brésilienne. Il a également indiqué qu'il n'avait rien contre l'obtention de la citoyenneté russe.

«Si la Russie m'offre la citoyenneté je l'accepterai sans la moindre hésitation […] Je vois la Russie comme la seule puissance qui s'oppose à la folie idéologique des États-Unis», a précisé M. Uzal, qui a déjà envoyé une lettre au Président russe dans laquelle il vante la position de la Russie suite aux frappes effectuées samedi et demande au Président russe d'approuver sa demande de citoyenneté.

Dans la nuit du 13 au 14 avril, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont porté des frappes contre la Syrie. Sur 103 missiles tirés, 71 ont été interceptés par la DCA syrienne, informe le ministre russe de la Défense. Le bombardement a été mené sous couvert d'une opération visant à éliminer de prétendues armes chimiques de cet État, suite à l'attaque chimique qui aurait été perpétrée le 7 avril à Douma, près de Damas, selon les pays occidentaux.

Dossier:
Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (114)

Lire aussi:

Près de 8.000 nouveaux cas de Covid-19 et 499 décès en France en une journée
Macron et Poutine face au Covid-19: une pandémie, deux stratégies à la loupe
«Secret Défense»: la base aérienne 110, un cluster du coronavirus que la France tente de couvrir?
Tags:
frappes, nationalité, citoyenneté, Emmanuel Macron, Vladimir Poutine, Rio de Janeiro, Syrie, Brésil, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook