Ecoutez Radio Sputnik
    An aerial view taken on November 27, 2012 shows the new Italo-French FREMM multipurpose frigate Aquitaine off the coast of Lorient, western France.

    Un amiral français signale un survol de frégates françaises par des chasseurs russes

    © AFP 2018 FRED TANNEAU
    France
    URL courte
    35917

    Des frégates françaises ont été survolées à huit reprises par des aéronefs russes au cours des huit derniers mois, affirme le chef d’état-major de la Marine française, l’amiral Christophe Prazuck.

    Lors d'une audition devant la Commission des Affaires étrangères et de la Défense du Sénat, le 11 avril dernier, le chef d'état-major de la Marine nationale française, l'amiral Christophe Prazuck, a annoncé que début avril, la frégate multimissions Aquitaine a été «survolée par un avion de chasse russe armé, qui avait décollé de la base de Tartous, bien en-delà des distances de sécurité généralement observées par les autres appareils».

    «Au cours de ces huit derniers mois, ce type d'événement s'est produit à huit reprises», a-t-il ainsi déclaré, cité par des médias.

    Par ailleurs, l'amiral a rappelé qu'une frégate française est stationnée en permanence au large de la Syrie depuis 2015.

    Dans le même temps, Christophe Prazuck a précisé que le statut militaire et stratégique de la Russie et de la Chine a considérablement augmenté au cours de ces dernières années.

    «La Chine a construit en quatre ans l'équivalent de la Marine française et la Russie a multiplié par 1,5 le nombre de ses sous-marins. La posture navale et stratégique de ces pays a donc changé ces dernières années», a-t-il également relevé.

    L'incident qui avait impliqué la frégate française Aquitaine a eu lieu quelques jours avant le discours de Christophe Prazuck au Sénat.

    Pour l'heure, le ministère russe de la Défense n'a pas encore commenté cette déclaration.

    Le 14 avril, trois missiles de croisière navale MdCN, d'une portée de 1.000 kilomètres, ont été tirés par une FREMM française déployée en Méditerranée orientale lors des frappes occidentales contre la Syrie, rappelle l'AFP.

    Dans la nuit du 13 au 14 avril, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont porté des frappes contre des sites syriens où, selon eux, pourraient être fabriqués des armes chimiques. Sur 103 missiles tirés, 71 ont été interceptés par la DCA syrienne. Le bombardement a été mené suite à l'attaque chimique qui aurait été perpétrée le 7 avril à Douma, près de Damas, selon les pays occidentaux.

    Lire aussi:

    Des chasseurs russes auraient survolé une frégate française en Méditerranée
    Frappes en Syrie: avec quels armements?
    Le chef d'état-major de la marine française complimente les sous-marins russes
    Tags:
    défense, marine, frégate, chasseur, Russie, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik