Ecoutez Radio Sputnik
    Participants à l’action Régiment immortel à Paris

    «Le Régiment immortel, ce sont des cœurs immortels»

    © Sputnik . Irina Kalachnikova
    France
    URL courte
    20611

    Des habitants de Paris, de Lyon et de Strasbourg sont descendus dans la rue pour rendre hommage aux personnes disparues dans l’enfer de la guerre. Sputnik s’est entretenu avec les organisateurs de cette marche de la paix.

    «Étant donné que beaucoup de gens originaires de l'ex-URSS habitent Lyon, on a décidé de ne pas rester à l'écart et d'organiser une marche de la paix, le Régiment immortel, pour honorer la mémoire de nos parents qui ont participé à la Grande Guerre patriotique et à la Deuxième guerre mondiale», a déclaré à Sputnik Larissa Orlova, figurant parmi les organisateurs de l'action Régiment immortel.

    Une autre organisatrice Svetlana Mayargas s'est jointe à la conversation.

    «On a commencé comme ça, en décidant que notre ville devait accueillir [cette action] parce qu'elle avait déjà eu lieu à Paris, à Strasbourg. Et donc, pourquoi pas à Lyon aussi? Et après s'être passé un coup de téléphone, on a décidé qu'on pouvait le faire», a-t-elle raconté.

    Et d'ajouter que c'était de la solidarité.

    «C'est un appel en faveur de l'union de toutes les forces du monde pour qu'il n'y ait plus jamais de guerre sur notre planète. C'est le but principal de l'action. Nous portons les portraits de nos grands-pères, pères, arrière-grands-pères comme des icônes. Le Régiment immortel, ce sont des cœurs immortels! Et nous voulons passer ce relais à nos enfants et à nos petits-enfants. Pour qu'ils n'aient jamais à prendre les armes et à participer à la troisième guerre mondiale», a conclu Mme Mayargas.

    Le régiment immortel est encore peu populaire en France et les Français qui participent à cette action sont ceux qui ont des liens avec la Russie où qui s'intéressent à l'histoire, a indiqué à Sputnik Raymond MAS, membre actif d'une association franco-russe de Saint-Étienne.

    «Je pense que le mouvement Régiment Éternel n'est pas assez "ancré" dans la culture française. Tout d'abord car c'est un mouvement commémoratif crée par les Russes. Les Français célèbrent la victoire par des commémorations officielles faites par le Président de la République à Paris mais aussi par les maires des villes. Il n'y a pas traditionnellement de marches pacifistes dans les rues», a-t-il expliqué.

    Il a rappelé que les survivants de la guerre étaient déjà très âgés et de moins en moins nombreux.

    «Et de mon point de vue il est important surtout de ne pas oublier que le nationalisme n'est pas mort. Qu'une guerre peut se reproduire si les jeunes générations ne font pas un devoir de mémoire. Le Régiment Immortel est donc pour moi une manière de remercier nos anciens combattants qui ont lutté pour la liberté. Mais surtout de célébrer la paix. Car la paix c'est fragile!», a résumé M. MAS.

    «Je suis venu aujourd'hui pour célébrer évidemment la Victoire dans la Seconde guerre mondiale et avant tout me souvenir que c'est grâce à l'Armée soviétique que cette victoire a été remportée», a déclaré à Sputnik Julien Chasseroug, Parisien de 45 ans.

    Lire aussi:

    Le Régiment immortel à Paris, «une puissante démonstration de l'amitié franco-russe»
    L’action Régiment immortel dans différents pays
    Victoire sur le nazisme: le Régiment immortel pour la première fois au Maroc (photos)
    Tags:
    marche de la paix, Grande guerre patriotique (1941-1945), Seconde Guerre mondiale, Sputnik, Julien Chasseroug, Raymond MAS, Svetlana Mayargas, Larissa Orlova, Lyon, Strasbourg, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik