Ecoutez Radio Sputnik
    Marche pour Adama Traoré à Paris (2016)

    Les Français marchent pour réclamer «justice pour Adama Traoré» (images)

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    16313

    Plusieurs centaines de personnes, dont d'éminentes personnalités politiques, ont défilé samedi en mémoire du jeune homme mort en 2016 dans une gendarmerie.

    Deux ans après le décès d'Adama Traoré dans une gendarmerie après une interpellation, entre 1.500 de 4.000 personnes se sont rassemblées devant la gare de Persan-Beaumont, dans le Val-d'Oise, pour réclamer «la vérité et la justice».

    Les manifestants, dont de nombreux jeunes venus de Paris et d'autres départements d'Île-de-France, ont marché vers le quartier Boyenval où vivait Adama Traoré. Selon les médias français, des personnalités politiques telles que les députés de La France insoumise Éric Coquerel et Alexis Corbière, ainsi que les anciens candidats à l'élection présidentielle Philippe Poutou et Benoît Hamon, ont participé à la marche.

    Le décès «par asphyxie» du jeune homme avait été constaté deux heures après son interpellation par les gendarmes qui l'avaient maintenu au sol sous le poids de leurs corps sans toutefois lui porter de coups.

    Adama Traoré, qui souffrait déjà d'une fragilité cardiaque, avait fait un malaise dans leur véhicule avant de décéder dans la cour de la gendarmerie de Persan le 19 juillet 2016, le jour de ses 24 ans.

    Les circonstances de la mort du jeune homme, encore très discutées deux ans après, sont toujours inexpliquées. La quatrième expertise censée faire la lumière sur les causes de son décès doit être rendue publique avant fin septembre.

    Lire aussi:

    Un an après l’Affaire d’Adama Traoré: «La vie des Noirs compte-t-elle en France?»
    Violence sur un manifestant: la sanction du conseiller de Macron jugée légère par le Net
    Un photographe filmant l’action des Femen contre Le Pen arrêté par la police
    Tags:
    violences policières, marche, victimes, Adama Traoré, Benoît Hamon, Alexis Corbière, Eric Coquerel, Philippe Poutou, Val-d'Oise, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik