Ecoutez Radio Sputnik
    menottes

    Yvelines: mis en examen pour viols sur mineurs, il ressort libre après sa garde à vue

    CC0 / 3839153
    France
    URL courte
    23547

    Un homme de 26 ans, mis en examen pour des viols et agressions sexuelles sur mineurs, a été remis en liberté vendredi à l’issue de sa garde à vue et placé sous contrôle judiciaire, a annoncé mardi 24 juillet le parquet de Versailles, qui a fait appel de cette décision.

    Un jeune homme, habitant Gargenville, dans les Yvelines, a été interpellé par des policiers de Mantes-la-Jolie à la suite d'un signalement du service chargé des veilles sur internet. Selon une source policière, l'homme «a été confondu par des échanges de photos pédopornographiques».

    Placé en garde à vue, le coupable a très vite reconnu les faits, avouant avoir commis «un certain nombre de viols et agressions sexuelles» sur mineurs, a précisé une autre source proche du dossier.

    «Il nous a même remerciés de l'avoir intercepté et s'est décrit lui-même comme malade», a poursuivi la même source, citée par les médias.

    Le parquet de Versailles a confirmé avoir mis en examen le suspect, qui était jusqu'à présent inconnu des services de police, pour des viols et agressions sexuelles sur mineurs, acquisition d'images pédopornographiques et proposition sexuelle à un mineur de moins de 15 ans par un moyen de communication électronique.

    Au terme de l'interrogatoire de première comparution, le parquet a requis un placement en détention provisoire, une demande relayée par le juge d'instruction.

    Mais le juge des libertés et des détentions a «rendu une ordonnance de refus de placement en détention provisoire» et demandé un contrôle judiciaire, rapporte le parquet dans son communiqué.

    «On est un peu étonnés, on pensait qu'il allait être incarcéré au vu des faits reconnus en garde à vue», a réagi un policier.

    L'enquête a été confiée à la sûreté départementale des Yvelines.

    Lire aussi:

    Castaner n'exclut pas que la police soit à l'origine de la disparition d'un fêtard à Nantes
    La canicule fait ses premiers morts en France
    Une forte explosion secoue Vienne
    Tags:
    enquête, examen, agressions sexuelles, police, Yvelines, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik