Ecoutez Radio Sputnik
    Limitation de vitesse à 80 km/h

    Limitation à 80Km/h: 2 fois plus de flashs, 2 fois plus de cash!

    CC0
    France
    URL courte
    Mike Beuve
    22432

    Si le passage aux 80 km/h est motivé par la volonté du gouvernement de réduire le nombre d'accidents mortels sur les routes secondaires, cette mesure n'en reste pas moins une manne financière non négligeable pour l'État. En effet, depuis sa mise en place, le nombre de flashs a été multiplié par 2.

    «Ce n'est pas pour remplir les caisses! Le produit des amendes sera systématiquement et exclusivement affecté aux établissements qui accompagnent le soin et la rééducation des accidentés de la route.»

    La Journée sans voiture à Paris
    © AFP 2018 LIONEL BONAVENTURE
    C'est ce que déclarait Édouard Philippe lors d'un passage radio chez RTL début juillet. Si, à en croire le gouvernement, abaisser la vitesse maximale de 10 km/h sur les routes secondaires devrait permettre de sauver des vies, notamment grâce à la réduction des distances de freinage, bon nombres d'automobilistes dénoncent une mesure selon eux purement financière. Il faut dire qu'après quelques semaines de mise en place, les premiers chiffres semblent donner, du moins en partie, raison à ces derniers: selon une source de la sécurité routière interrogée par Europe 1, le nombre de flashs aurait été multiplié par 2! Dans le détail, pour le mois de juillet 2018, ce sont 260.000 flashs supplémentaires sur les routes concernées. Au total, 500.000 flashs ont été recensés sur l'ensemble des routes françaises.

    Dans certains départements comme la Haute-Loire, le nombre de flashs a même été multiplié par 3 comme le détaille le site d'informations locales Zoomdici. Entre le 25 juin et le 1er juillet 2018, 1.172 véhicules avaient été flashés (radars fixes et mobiles) sur les routes du département. La semaine suivante, après l'entrée en vigueur de la limitation à 80 km/h, on n'en dénombrait pas moins de 2.536 et même 3.314 pour la période allant du 16 au 22 juillet.

    «Les personnes n'ont pas encore intégré cette nouvelle baisse de la vitesse maximale autorisée. Et il n'y a pas eu encore cette assimilation et cette habitude du radar. […] 95% des infractions sont dues à des excès de vitesse inférieure à 20 km/h au-delà de la vitesse autorisée de 80 km/h» déclare Franck Christophe, directeur de cabinet du préfet de la Haute-Loire à Zoomdici.

    Dans le même temps, toujours selon Europe 1, les actes de vandalisme sur les radars fixes se sont envolés. Et pour cause, 1.400 cabines ont été dégradées en juillet, soit quatre fois plus qu'en temps normal. Pourrait-on y voir un lien de cause à effet?

    Lire aussi:

    Voitures-radar: jackpot pour le gouvernement, 6 fois plus de PV, de cash et… de mécontents
    Des flashs rouges insolites observés sur les vitres de la Maison-Blanche (vidéo)
    Un canard flashé à 52 km/h! Mais à qui envoyer l'amende?
    Tags:
    route, transports, véhicule, accident de la route, vitesse, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik