Ecoutez Radio Sputnik
    Procès Méric : Serge Ayoub particulièrement attendu à la barre… et à sa sortie

    Procès Méric: Serge Ayoub particulièrement attendu à la barre…et à la sortie de l’audience

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    Mike Beuve
    25261

    Très attendu à la barre dans le procès des trois skinheads impliqués dans la mort de Clément Méric, Serge Ayoub, qui n’avait pu répondre à la convocation la semaine dernière pour des raisons médicales, s’est présenté devant la cour d’assises en qualité de témoin. Sa présence a provoqué un mouvement de foule à l’extérieur de la salle d’audience.

    L'ombre de Serge Ayoub, figure bien connue de l'ultra-droite, planait sur les débats depuis le début de l'ouverture du procès des trois skinheads impliqués dans la mort du militant anti-fasciste Clément Méric. L'homme âgé de 54 ans n'avait pu répondre à sa convocation de la semaine dernière pour des raisons médicales. Ce mardi 11 septembre, Serge Ayoub, alias «Batskin», s'est enfin présenté devant la cour d'assises en qualité de témoin. Sa présence a provoqué un mouvement de foule à l'extérieur de la salle d'audience. Et pour cause, un comité de soutien à Clément Méric l'attendait de pied ferme.

    Auparavant, selon des journalistes qui suivaient l'audience, Serge Ayoub s'est montré particulièrement prolixe sur l'idéologie de son ancien mouvement Troisième voie.

    Il en a également profité pour faire la promotion de son livre:

    Les échanges avec la présidente ont parfois été tendus.

    A la sortie de l'audience, pour la mère de Clément Méric, Serge Ayoub est

    «bien évidemment responsable et dangereux car il diffuse des messages de haine.»

    Le principal intéressé a, quant à lui, fait le bilan de son passage à la barre sur Twitter, peu après sa sortie de la cour d'assises de Paris.

     

    Lire aussi:

    Serge Ayoub, ancien hooligan: «emmerder le Système, ça me plaisait»
    Mort de Clément Méric: trois militants d’ultra-droite aux assises
    Coupables de la mort de Méric condamnés: ses parents parlent aux caméras
    Tags:
    Clément Méric, Serge Ayoub, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik