Ecoutez Radio Sputnik
    Gérard Collomb

    Gérard Collomb annonce son intention de quitter le gouvernement vers juin 2019

    © AFP 2018 Lionel BONAVENTURE
    France
    URL courte
    20112

    «Je ne serai pas ministre de l'Intérieur jusqu'à l'avant-dernier jour»: dans une interview à L’Express, Gérard Collomb a annoncé qu’il serait candidat à la mairie de Lyon, en 2020, et qu’il quitterait son poste de ministre avant cela pour préparer sa campagne.

    Le ministre français de l'Intérieur Gérard Collomb a déclaré dans un entretien à L'Express qu'il présentera sa candidature aux municipales de 2020 à Lyon, une ville dont il a déjà été maire de 2001 à 2017. Une décision qui obligera le responsable à quitter ses fonctions place Beauvau après les européennes de mai 2019, précise-t-il dans une longue interview à L'Express.

    «Je ne serai pas ministre de l'Intérieur jusqu'à l'avant-dernier jour [avant les élections]. Je pense que les ministres qui veulent être candidats aux municipales de 2020 devraient pouvoir quitter le gouvernement après la bataille des européennes», déclare-t-il, ajoutant qu'il briguera simultanément la tête de la métropole lyonnaise.

    «Si d'ici là on ne m'a pas diagnostiqué de maladie grave, je serai candidat à Lyon», souligne le ministre français, précisant qu'il «mènerait les choses en accord avec le Président».

    Début septembre, le ministre avait surpris en pointant le «manque d'humilité» de l'exécutif, sur fond de popularité en baisse d'Emmanuel Macron.

    Sur la Toile, de nombreux internautes ont suggéré que le ministre a été déçu par le Président Macron, à l'instar d'autres responsables français.

    Beaucoup ont reproché au ministre de se montrer égoïste par cette décision:

     

    Lire aussi:

    De la prosternation vers l’isolement: les révélations de Collomb sur Macron
    Gérard Collomb a présenté sa démission, Emmanuel Macron l’a refusée, selon Le Figaro
    «Otage de Beauvau»: le rejet de la démission de Collomb met le Web en ébullition
    Tags:
    démission, Emmanuel Macron, Gérard Collomb, Lyon, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik