Ecoutez Radio Sputnik
    Élysée-Palast (Archivbild)

    «L’Elysée ne vous appartient pas»: la décision de faire déménager la presse indigne le Web

    © Sputnik . Irina Kalashnikova
    France
    URL courte
    20356

    C’est de «verrouillage de l’Élysée» que les journalistes ont qualifié la décision de déménager la salle de presse afin qu’elle quitte l’hôtel d’Évreux pour être transférée à «deux minutes à pied» de l’Élysée. Cette décision, confirmée par un communiqué présidentiel, a mis la Toile en ébullition.

    C'est désormais officiel: la salle de presse devra quitter l'hôtel d'Évreux, le bâtiment principal du palais, pour déménager «à deux minutes à pied» de l'Élysée, a annoncé la présidence de la République dans un communiqué ce mercredi 24 octobre au soir.

    Cette décision de faire déménager la salle de presse ne date pas d'hier, elle a été prise dès mai 2017, peu après l'arrivée au pouvoir d'Emmanuel Macron. Face à la vague d'indignation que cette annonce avait alors suscitée, elle avait finalement été reportée.

    Ce déménagement «ne saurait être considéré autrement que comme un verrouillage de l'Élysée et une décision attentatoire à la liberté d'informer et de travailler des journalistes», a déploré ce mardi 23 octobre l'Association de la presse présidentielle, en anticipant le communiqué à venir de l'Élysée.

    Dès que l'information a été relayée par les médias, les internautes se sont empressés de la commenter sur les réseaux sociaux.

    ​Les plus rancuniers se sont même souvenus de la politique du Président américain lors de son combat contre les médias ou encore de la phrase d'Emmanuel Macron suscitant la polémique sur le Web lorsqu'il s'était adressé à un jeune chômeur.

    Finalement, c'est l'ironie qui a pimenté la plupart de commentaires.

    ​​​

    Comme le rappellent également plusieurs médias, dont le Monde, aujourd'hui, les agences de presse, dont l'AFP, ont accès en permanence à la salle de presse située dans la cour de l'Élysée tandis que les autres médias n'en profitent qu'en certaines occasions, comme, par exemple, lors des réunions du conseil des ministres ou de réceptions de dirigeants étrangers. En revanche, le reste du temps, les journalistes non accrédités n'ont pas de locaux, et travaillent à l'extérieur ou dans les établissements situés aux alentours.

    Lire aussi:

    Les journalistes accrédités dénoncent l’intention de Macron de les éloigner
    Macron veut une «parole rare»: les journalistes «doivent s’habituer»
    «Verrouillage» des médias: «Il n'appartient pas à l'Élysée de choisir les journalistes»
    Tags:
    déménagement, internautes, presse, Internet, médias, Elysée, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik