Ecoutez Radio Sputnik
    Gérard Collomb

    «Il reste peu de temps»: le scénario macabre de Gérard Collomb pour la sécurité en France

    © REUTERS / Charles Platiau
    France
    URL courte
    9217212

    Cette conversation entre l’ancien ministre français de l’Intérieur et un journaliste de Valeurs Actuelles rendue publique ce mercredi mais qui date de février dernier ne semble pas perdre de son actualité. M. Collomb a alors mis en avant ses craintes concernant la question sécuritaire en France.

    Se confiant à un journaliste de Valeurs Actuelles en février dernier lors de son déplacement à Orléans, Gérard Collomb, le ministre de l'Intérieur d'alors, a fait part de ses préoccupations concernant la situation sécuritaire en France. L'hebdomadaire n'a rendu cet échange public que ce mercredi.

    «C'est très inquiétant. Ce que je lis tous les matins dans les notes de police reflète une situation très pessimiste. Les rapports entre les gens sont très durs, les gens ne veulent pas vivre ensemble», a-t-il alors déploré.

    Il a qualifié la part de responsabilité de l'immigration dans cette situation d'«énorme», en affirmant que la France n'avait «plus besoin d'immigration».

    «Des communautés en France s'affrontent de plus en plus et ça devient très violent», a ajouté M. Collomb en se prononçant sur les perspectives du «vivre-ensemble».

    L'ancien ministre de l'Intérieur a expliqué que la situation ne cessait de se détériorer.

    «Je ne veux pas faire peur, mais je pense qu'il reste peu de temps […] C'est difficile à estimer, mais je dirais que, d'ici à cinq ans, la situation pourrait devenir irréversible. Oui, on a cinq, six ans, pour éviter le pire», a-t-il conclu.

    Le 2 octobre, Emmanuel Macron a accepté la démission de Gérard Collomb. Dans son discours de passation de pouvoir à Édouard Philippe, l'ancien ministre de l'Intérieur a évoqué la situation alarmante dans certains quartiers français.

    Lire aussi:

    La France veut négocier avec les migrants sur la côte
    Gérard Collomb annonce son intention de quitter le gouvernement vers juin 2019
    «Otage de Beauvau»: le rejet de la démission de Collomb met le Web en ébullition
    Tags:
    sécurité, immigration, ministère français de l'Intérieur, Gérard Collomb, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik