Ecoutez Radio Sputnik
    L'Arc de Triomphe à Paris

    Des militantes Femen ont exposé leurs seins près de l'Arc de triomphe à Paris (photos)

    CC0 / Pexels
    France
    URL courte
    15324

    Les militantes de Femen ont organisé, comme à leur habitude, une action près de l'Arc de Triomphe à Paris pour profiter de la médiatisation à l'occasion de la présence des représentants des différents pays aux commémorations du centenaire de l'armistice qui a mis fin à la Première Guerre mondiale.

    Trois militantes de Femen se sont i brièvement exposées seins nus ce samedi matin sous l'Arc de Triomphe à Paris, avant d'être embarquées par la police, a annoncé la chaîne télévisée BFM.

    Selon cette dernière, les militantes voulaient de cette manière dénoncer la présence de "criminels de guerre" parmi les chefs d'État invités dimanche aux commémorations du 11-novembre.

    ​Couronne de fleurs dans les cheveux, seins nus et poing en l'air, les trois femmes ont crié: "Welcome war criminals" (Bienvenue aux criminels de guerre). Leur torse était peint du slogan: "Fake peacemakers, real dictators" (Faux pacificateurs, vrais dictateurs)

    ​72 chefs d'Etat, dont Emmanuel Macron, Donald Trump, Vladimir Poutine et Angela Merkel, seront à Paris le dimanche 11 novembre 2018 pour célébrer le centenaire de l'Armistice. À 10 heures, "plus de cent chefs d'Etat, de gouvernement et de dignitaires, au nom du souvenir et de la construction de la paix" seront réunis sous l'Arc de triomphe de Paris, pour une lecture des noms et âges des soldats décédés en mission au cours des 12 derniers mois. Emmanuel Macron clôturera la cérémonie par un hommage au Soldat inconnu —dont la tombe se situe sous l'Arc-, toujours en présence d'une centaine de dirigeants.

    Lire aussi:

    11-Novembre: Vladimir Poutine arrive le dernier sous l’Arc de triomphe (vidéo)
    Paris réunit les dirigeants mondiaux pour le centenaire de l'Armistice (vidéos)
    À Paris, Trump ne serre pas la main de Porochenko (vidéo)
    Tags:
    seins, Femen, Paris
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik