Ecoutez Radio Sputnik
    Traffic

    «On verra qui lâchera le premier»: la Toile répond à Castaner sur le 17 novembre

    CC0 / Erdenebayar
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (220)
    64728

    «Partout où il y aura un blocage, et donc un risque pour les interventions de sécurité et aussi la libre-circulation, nous interviendrons», a prévenu Christophe Castaner en prévision des blocages prévus le 17 novembre. «Alors maintenant le droit de manifester n’est plus un droit à valeur constitutionnelle», répondent les internautes, scandalisés.

    Les forces de l'ordre interviendront pour lever tout «blocage total» lors la journée de mobilisation des «gilets jaunes» le 17 novembre contre la hausse du prix des carburants, a promis mardi le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

    «Je demande qu'il n'y ait aucun blocage total. (…) Partout où il y aura un blocage, et donc un risque pour les interventions de sécurité et aussi la libre-circulation, nous interviendrons», a-t-il affirmé sur BFMTV, demandant également aux organisateurs de déclarer leurs manifestations en préfecture.

    De plus, il a estimé que le mouvement du 17 novembre était «irrationnel mais réel.»

    Toutefois, les promesses et le ton ferme du responsable n'ont pas produit l'effet escompté sur les internautes… Commentant l'interview de l'homme politique, de nombreuses personnes ont défendu le mouvement:

    Le Net n'a également pas apprécié l'idée d'une intervention des autorités:

    Toutefois, certains internautes ont mis en doute l'utilité du mouvement, affirmant que le blocage pourrait être contre-productif.

    De nombreux collectifs de citoyens, baptisés «gilets jaunes», ont appelé à une journée de blocage des routes ce samedi 17 novembre pour protester notamment contre la hausse du prix des carburants, dont l'ampleur reste difficile à mesurer.

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (220)

    Lire aussi:

    Macron refuse de réagir à la contestation des «gilets jaunes», le Net enrage
    «La colère est trop forte et générale»: le mouvement du 17 novembre, prochain Mai 68?
    Gilets jaunes: «Il faut taper plus fort, bloquer les raffineries, les préfectures»
    Tags:
    réaction du Net, carburant, mouvement, Christophe Castaner, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik