Ecoutez Radio Sputnik
    Les ambulanciers ne décolèrent pas: nouvelle action à Paris, 16 novembre 2018

    France, pays des révoltes: les manifestations les plus sanglantes depuis le XXe siècle

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    Diana Saifullina
    18193

    Un mort et 17 blessés graves: tel est le bilan des manifestations des «gilets jaunes» ayant rassemblé des centaines de Français samedi dernier. С’est pourtant loin d’être le rassemblement le plus violent qu’a connu le pays. Découvrez les 6 manifestations qui ont fait couler le plus de sang dans l’Hexagone depuis le début du XXe siècle.

    Dans le contexte du mouvement des «gilets jaunes» dont la manifestation du samedi 17 novembre a réuni des centaines de milliers de participants, faisant un mort et 528 blessés, nous vous proposons de vous souvenir des rassemblements les plus violents qui ont secoué la France depuis le siècle dernier.

    Manifestation du 14 juillet 1953

    Le 14 juillet 1953, la police française a ouvert le feu sur les militants indépendantistes algériens du Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques, qui ont défilé à Paris dans le cadre des célébrations de la Révolution française et en revendiquant l'indépendance de l'Algérie. À la suite de cet évènement, six Algériens et un Français ont perdu la vie, une cinquantaine de personnes ayant été grièvement blessées.

    Manifestation du 17 octobre 1961

    Les événements généralement qualifiés de massacre du 17 octobre 1961 sont la manifestation la plus sanglante qui a eu lieu sur le sol français depuis le début du XXe siècle. Ce jour-là, la police française a réprimé une  manifestation d'Algériens organisée à Paris par la fédération française du FLN.

    Des défilés nocturnes ont donné lieu à des affrontements des protestataires avec la police. Au total, les évènements du 17 octobre 1961ont fait des centaines de blessés et plusieurs dizaines de morts, le nombre exact étant toujours débattu.

    Le 13 mai 1968

    Le 13 mai 1968, quelque 800.000 lycéens, étudiants, ouvriers et employés grévistes venus de toute la France ont arpenté les rues de Paris dans le cadre des manifestations étudiantes, marquant ainsi le début d'une grève générale dans le pays. Cet évènement a fait sept morts et des dizaines blessés.

    La manifestation à Montredon-des-Corbières en 1976

    Mécontents de la baisse de la consommation du vin de table en France, confrontés à la concurrence de plus en plus forte des vins étrangers, des viticulteurs audois sont sortis dans les rues de Montredon-des-Corbières pour protester le 4 mars 1976. Les affrontements entre les vignerons et les forces de l'ordre ont coûté la vie à un viticulteur et un CRS et ont fait des dizaines de blessés.

    La manifestation à Creys-Malville en 1977

    Le 31 juillet 1977, entre 50.000 et 100.000 personnes se sont rassemblées à Creys-Malville, près de Morestel dans l'Isère, afin de protester contre le projet de la centrale nucléaire de Superphénix. Les affrontements avec les forces de l'ordre ont fait un mort parmi les manifestants ainsi qu'une centaine de blessés.

    La manifestation des «gilets jaunes»

    Le 17 novembre 2018, entre 287.710 (selon le ministère de l’Intérieur) et 1,3 million de «gilets jaunes» (d’après le syndicat France police-Policiers en colère) sont descendus dans les rues dans plusieurs villes françaises pour protester contre la hausse des taxes sur le carburant et la baisse du pouvoir d'achat. Suite à ces évènements, une personne a trouvé la mort et 528 personnes ont été blessées, dont 17 grièvement.

    Lire aussi:

    Évènements du 17 octobre 1961: Macron emboîte le pas à Hollande
    Quand deux religieuses esquissent quelques pas de danse devant les «gilets jaunes» (vidéo)
    Manif du 1er mai: affrontements, cocktails Molotov, journalistes blessés et caddie en feu
    Tags:
    morts, blessés, histoire, manifestation, police, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik