Ecoutez Radio Sputnik
    La mobilisation des gilets jaunes

    «Gilets jaunes»: réaction ferme de Macron aux violences à La Réunion

    © Sputnik . Kristina Afanassieva
    France
    URL courte
    22425

    Emmanuel Macron a promis mercredi soir une réponse «intraitable» aux violences urbaines qui ont paralysé l’île de la Réunion en marge du mouvement des «gilets jaunes» dont les participants ont d’ores et déjà obtenu le gel de la taxe sur la consommation de carburant pour les trois ans à venir.

    Le Président de la République a réagi mercredi soir très fermement aux violences qui secouent depuis samedi l'île de la Réunion en marge du mouvement des «gilets jaunes» contre la hausse du prix des carburants.

    «Ce qui se passe depuis samedi à La Réunion est grave. Nous avons mis les moyens et allons continuer à les mettre: nos militaires seront mobilisés dès demain pour rétablir l'ordre public. Nous serons intraitables car on ne peut pas accepter les scènes que nous avons vues», a-t-il écrit sur son compte Twitter.

    Rappelons que les autorités locales ont cédé aux exigences des manifestants en gelant la taxe spéciale sur la consommation de carburant (TSCC).

    Le président du conseil régional de La Réunion, Didier Robert, a déclaré que la TSCC sera gelée pendant les trois prochaines années.

    «Cette décision de la région répond à une urgence […] Nous répondons à l'attente des manifestants et anticipons également sur les trois prochaines années», a-t-il signalé dans un entretien accordé au Journal de l'île.

    Suite à ce succès des «gilets jaunes» de La Réunion plusieurs Français ont exigé sur les réseaux sociaux d'être également entendus par le gouvernement.

    Lire aussi:

    Huée à La Réunion, une ministre exfiltrée d’une rencontre tendue avec des «gilets jaunes»
    Ces revendications profondes que les «gilets jaunes» ont transmises au gouvernement
    Journée d’actions: les «gilets jaunes» manifestent en France (images)
    Tags:
    gilets jaunes, Emmanuel Macron, La Réunion
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik