Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron

    Macron compare les manifestations des «gilets jaunes» à des «scènes de guerre»

    © AFP 2018 LUDOVIC MARIN
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (222)
    29146

    Emmanuel Macron a condamné en Conseil des ministres les «scènes de guerre» qui se sont «parfois» déroulées ce week-end lors des manifestations des «gilets jaunes», notamment sur les Champs-Élysées, a annoncé le porte-parole du gouvernement français.

    Se prononçant en Conseil des ministres ce lundi, le Président de la République française a dénoncé les «scènes de guerre» qui ont eu lieu les 24 et 25 novembre au cours des manifestations des «gilets jaunes», a déclaré Benjamin Griveaux. Selon lui, Emmanuel Macron a en outre souligné qu’il ne fallait pas sous-estimer l’impact de ces «scènes» en France et à l’étranger.

    «Il ne faut pas sous-estimer l'impact sur les esprits que ce soit en France ou bien à l'étranger avec parfois des scènes de guerre que beaucoup de médias ont relayé à nouveau en France et à l'étranger», a souligné le Président français.

    Bruno Le Maire s’est également exprimé à ce sujet en évoquant un «impact sévère» sur l’économie nationale, conséquence des actions des «gilets jaunes», selon Reuters.

    Depuis 10 jours, les «gilets jaunes» manifestent dans toute la France, bloquant des routes ou occupant des ronds-points. Ils étaient 282.000 mobilisés le 17 novembre et encore quelque 106.000 le 24 novembre, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, que les «gilets jaunes» considèrent comme très sous-estimés.

    Des violences et dégradations ont été constatées un peu partout dans le pays avec un lourd bilan de deux morts et plus de 650 blessés.

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (222)

    Lire aussi:

    Erdogan compare les manifestations des «gilets jaunes» à Paris à «des actes terroristes»
    Un «gilet jaune» filme secrètement la rencontre avec le ministre de l'Écologie (vidéo)
    Ces revendications profondes que les «gilets jaunes» ont transmises au gouvernement
    Tags:
    gilets jaunes, manifestation, protestations, Benjamin Griveaux, Emmanuel Macron, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik