France
URL courte
241016
S'abonner

Invitée du Grand Rendez-Vous d’Europe 1, la secrétaire d'État à l'égalité femmes-hommes, Marlène Schiappa, s’est prononcée contre la décision de certains élus locaux de prendre des mesures en vue de séparer les hommes des femmes dans des lieux publics dans les quartiers sensibles.

Pour la secrétaire d'État à l'égalité femmes-hommes et auteure du livre «Laïcité, point!», Marlène Schiappa, les initiatives d'élus locaux préconisant la non-mixité sont inacceptables, a-t-elle déclaré lors de l'émission Le Grand Rendez-Vous d'Europe 1.

«Je m'oppose à toutes les décisions d'élus locaux qui vont dans le sens de la non-mixité: les créneaux spécifiques pour les femmes dans les piscines, le fait de séparer les femmes et les hommes dans les transports en commun… C'est le contraire des valeurs de la République», a-t-elle notamment déclaré.

Marlène Schiappa, qui a délocalisé son cabinet à Trappes au printemps, s'est souvenu d'un épisode qui s'y est déroulé.

«J'ai voulu aller saluer les femmes et les hommes qui font leur marché mais les autorités me l'ont déconseillé. Nous y sommes quand même allés avec mon collègue Julien Denormandie [le ministre chargé de la Ville, ndlr] et nous avons constaté qu'il y a des endroits où c'est compliqué pour les femmes de se rendre. Pas le marché en l'occurrence mais certains cafés oui.»

D'après Mme Schiappa, c'est aux pouvoirs publics de régler ce problème et d'accompagner ces femmes tout en fournissant un «discours clair sur la mixité».

Lire aussi:

L'armée russe ouvre le feu pour stopper un destroyer britannique qui a violé sa frontière en mer Noire
Israël, Royaume-Uni: les vaccins inefficaces face au variant Delta?
Moscou dévoile les images du survol du HMS Defender par un avion militaire russe - vidéo
Tags:
problèmes, femmes, hommes, Trappes, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook