Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron

    Le discours de Macron en réaction aux «gilets jaunes» semble ne pas avoir convaincu

    © AFP 2018 LUDOVIC MARIN
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (245)
    12317

    Malgré le discours adressé par Emmanuel Macron à la Nation à la suite des violentes manifestations à Paris, la grogne ne semble pas s’apaiser en France. Selon l’enquête d’Opinionway, une majorité écrasante des Français qualifient les mesures annoncées d’«insuffisantes» et réclament l’annulation de la hausse des taxes sur le carburant.

    Alors que le discours prononcé par Emmanuel Macron le mardi 27 novembre visait à faire baisser la tension qui s'est installée en France sur fond de manifestations des «gilets jaunes», les Français semblent toujours être peu convaincus par le discours présidentiel.

    D'après un premier sondage, réalisé par Opinionway pour RTL-LCI-Le Figaro après l'intervention du chef de l'État, 76% de Français, soit 3 Français sur 4, qualifient les mesures annoncées —à savoir la modulation des taxes sur le carburant en fonction du prix du baril de pétrole et un débat national sur la transition écologique- d'insuffisantes.

    En revanche, 63% des partisans de LaREM jugent ces annonces «suffisantes». Pour le reste de la population, la grogne reste forte quelle que soit l'appartenance politique des sondés.

    De plus, comme l'indique l'enquête, 78% des Français réclament l'annulation des hausses des taxes sur le carburant prévues à partir de janvier prochain. Cette idée est soutenue par 93% des partisans du Rassemblement national et 91% de ceux de La France insoumise.

    Dans le même temps, les Français soutiennent de plus en plus «gilets jaunes». Ils sont désormais 66% à leur manifester leur soutien, soit deux points de plus par rapport au dernier sondage, réalisé les 21 et le 22 novembre.

    Le sondage d'Opinionway en question a été réalisé en ligne et rassemble un échantillon de 1.013 personnes âgées de plus de 18 ans. Il est constitué selon la méthode des quotas et prend en considération des critères de sexe, d'âge, de catégorie socioprofessionnelle, d'agglomération et de région de résidence.

    Aussitôt ces informations diffusées par les médias, les internautes se sont dépêchés de réagir.

    ​Certains ont mis en doute la crédibilité de sondages réalisés en ligne.

    ​D'autres commentaires ont été également teintés d'ironie:

    ​Dans son discours à la Nation tenu le mardi 27 novembre à la suite des violentes manifestations à Paris, Emmanuel Macron a assuré avoir vu les difficultés des Français tout en réitérant qu'il n'allait pas lever les taxes sur le carburant pour autant. Le Président a aussi évoqué la «crise» en France actuellement, ajoutant qu'il n'aurait aucune faiblesse contre ceux qui cherchent la violence.

    Emmanuel Macron a enregistré ces derniers jours une nouvelle chute de sa cote de popularité, passant à 25% de «satisfaits». Selon un sondage Ifop pour le Journal du dimanche, sa popularité est au plus bas depuis le début de son quinquennat.

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (245)

    Lire aussi:

    «Une taxe pour financer l'aide à l'augmentation des taxes»: le Net raille Édouard Philippe
    «La violence paie»: la première victoire des «gilets jaunes» sur le carburant
    «On aimerait que M.Macron nous parle»: le Net réagit au mouvement des «gilets jaunes»
    Tags:
    gilets jaunes, carburant, opinion, internautes, réaction, taxes, sondage, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik