Ecoutez Radio Sputnik
    Jean-Luc Mélenchon

    «Gilets jaunes»: Jean-Luc Mélenchon annonce qu’il défilera samedi sur les Champs-Élysées

    © AFP 2018 Martin BUREAU
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (240)
    351510

    Sur fond de tensions liées au mouvement des «gilets jaunes» en France, Jean-Luc Mélenchon a appelé à une manifestation prévue pour le samedi 1er décembre. Il a d'abord promis de se rendre aux Champs-Élysées, mais a plus tard décidé de défiler à Marseille.

    Jean-Luc Mélenchon a affirmé ce jeudi qu'il manifesterait ce samedi 1er décembre sur les Champs-Élysées aux côtés des «gilets jaunes» et appelé à un mouvement sans violences.

    ​«Je suis pour une orientation absolument, radicalement, totalement, et dans tous les cas, non violente. La violence ne nous a jamais servis. Elle sert de prétexte à nos adversaires et c'est tout», a-t-il déclaré, cité par des médias.

    Par ailleurs, interrogé par France 2 sur sa présence sur les Champs-Élysées, le dirigeant de la France Insoumise a toutefois laissé entendre que sa présence serait discrète.

    «Oui, mais je m'arrange pour que ma présence soit la plus efficace possible, c'est-à-dire que j'évite les concentrations de caméras autour de moi», a déclaré M.Mélenchon.

    D'ailleurs, quelques heures plus tard, M.Mélenchon a annoncé sur BFMTV qu'il ne se rendrait pas sur les Champs-Champs-Élysées, mais défilerait à Marseille. Il a expliqué que les élus de La France insoumise manifesteraient le 1er décembre chacun dans leur région respective.

    Récemment, sur les pages de son blog, Jean-Luc Mélenchon a appelé les «gilets jaunes» à «transformer les barrages en assemblées citoyennes» pour créer de la confiance en soi et de l'auto-organisation. Il a expliqué que le rôle de son parti se limite à «suggérer une forme d'organisation, sans plus». Toutefois, les Insoumis ont élaboré un «plan de sortie de crise».

    Dans son discours à la Nation tenu le mardi 27 novembre à la suite des violentes manifestations à Paris, Emmanuel Macron a assuré avoir vu les difficultés des Français tout en réitérant qu'il n'allait pas lever les taxes sur le carburant pour autant. Le Président a aussi évoqué la «crise» en France actuellement, ajoutant qu'il n'aurait aucune faiblesse contre ceux qui cherchent la violence.

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (240)

    Lire aussi:

    «Le pouvoir veut tout aggraver»: Mélenchon commente la situation sur la Place de l'Étoile
    Acte 3 des «gilets jaunes»: les Champs-Élysées ouverts mais sous haute sécurité
    Plus que pour Charlie Hebdo: 4.000 CRS mobilisés pour les «gilets jaunes» à Paris
    Tags:
    gilets jaunes, manifestation, défilé, Jean-Luc Mélenchon, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik