Ecoutez Radio Sputnik
    Margarita Simonian

    «Gilets jaunes»: 12 journalistes de RT blessés, selon sa rédactrice en chef

    © Sputnik . Vladimir Trefilov
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (402)
    25551

    Douze journalistes de RT ont été blessés alors qu’ils couvraient les protestations des «gilets jaunes» en France, affirme sa rédactrice en chef Margarita Simonian sur sa chaîne Telegram.

    Lors des manifestations des «gilets jaunes» qui ont agité la France ce samedi, douze journalistes de RT ont été blessés,  a indiqué sa rédactrice en chef Margarita Simonian sur sa chaîne Telegram.

    «12 de nos collègues déjà ont été blessés lors des protestations en France. Des balles en caoutchouc, des pierres, du gaz lacrymogène. Déjà douze, et il ne s’agit que de nos journalistes», a écrit Mme Simonian.     

    Plus tôt dans la journée, RT a annoncé, citant la présidente de RT France, Xenia Fedorova, que deux collaborateurs de la chaîne avaient été blessés par une grenade lacrymogène de la police et par un tir de flash-ball sur les Champs-Élysées.        

    Le mouvement des «gilets jaunes», qui dénonce à l'origine la hausse des carburants et exprime désormais une colère sociale bien plus générale, semble loin de s'essouffler. Un nouveau rassemblement se déroule ce samedi à Paris, après la mobilisation de la semaine dernière marquée par des débordements. Selon les dernières données fournies par la police, 65 personnes ont été blessées, dont 11 membres des forces de l'ordre.

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (402)

    Lire aussi:

    Un policier à terre place de la République, un pompier lui prodigue un massage cardiaque
    Emmanuel Macron s’enfonce toujours plus dans les sondages
    Un dîner en ville qui passe mal
    Tags:
    gilets jaunes, pierre, journalistes, balles en caoutchouc, blessure, gaz lacrymogènes, protestations, RT France, Margarita Simonian, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik