Ecoutez Radio Sputnik
    Strasbourg

    Fusillade à Strasbourg: ce que l'on sait mercredi au matin (images)

    © REUTERS / Vincent Kessler
    France
    URL courte
    Fusillade près du marché de Noël de Strasbourg (39)
    851043

    Des centaines de membres des forces de l’ordre étaient mobilisées dans la nuit de mardi à mercredi pour tenter de retrouver l'auteur en fuite de la fusillade qui a fait au moins trois morts, mardi soir sur le Marché de Noël de Strasbourg, alors que le gouvernement a décidé de placer la France en «urgence attentat».

    Un homme armé a tué trois personnes mardi, à Strasbourg dans le périmètre du célèbre marché de Noël de la capitale de l'Alsace, a déclaré mercredi le ministre de l'Intérieur.

    Que s'est-il passé?

    Vers 20h00 mardi, un homme a ouvert le feu rue des Orfèvres, près du marché de Noël, avant de prendre la fuite.

    «Entre 20h20 et 21h», l'assaillant a par deux fois échangé des coups de feu avec les forces de l'ordre avant de s'enfuir, a annoncé Christophe Castaner.

    Lors de ces échanges de tirs, l'assaillant a été blessé par une escouade de soldats de l'opération Sentinelle qui sécurisaient le Marché de Noël de Strasbourg, a expliqué une source policière.

    Selon l'état-major des armées, un soldat a été légèrement blessé à la main par le ricochet d'un tir de l'assaillant.

    Le bilan provisoire

    Le ministre français de l'Intérieur, Christophe Castaner, a annoncé, lors d'une conférence de presse dans la nuit de mardi à mercredi, un bilan de trois morts et douze blessés, dont six en urgence absolue.

    L'identité du tireur

    Sans dévoiler l'identité du tireur, M.Castaner a précisé que l'individu était «très défavorablement connu pour des faits de droit commun, pour lesquels il a déjà fait l'objet de condamnations en France et en Allemagne et pour lesquels il a purgé ses peines».

    Selon une source proche du dossier, le suspect, un homme de 29 ans fiché S, devait être interpellé mardi matin par les gendarmes dans une enquête de droit commun.

    Comme l'indique l'AFP, le parquet de Paris a ouvert une enquête pour «assassinats, tentatives d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle».

    Selon les informations du Figaro, l'auteur présumé de la fusillade s'appelle Cherif C. et est né en 1989.

    Une photo de l'homme qui serait l'auteur de l'attaque circule sur Twitter:

    La localisation de l'assaillant

    Le suspect est parvenu à s'enfuir en s'engouffrant dans un taxi. Il est depuis activement recherché. Au total, 350 personnes sont à ses trousses, parmi lesquelles 100 enquêteurs de la police judiciaire, le RAID, la BRI, des militaires de Sentinelle, ainsi que deux hélicoptères.

    La France en niveau d'alerte Vigipirate «urgence attentat»

    Le gouvernement a élevé le niveau d'alerte du plan Vigipirate à «urgence attentat» après l'attaque sur le Marché de Noël de Strasbourg qui a fait trois morts et douze blessés, a annoncé le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, lors de sa conférence de presse dans la nuit de mardi à mercredi.

    «Nous sommes actuellement en France en posture Vigipirate renforcée, le gouvernement vient de décider de passer en urgence attentat, avec la mise en place de contrôles renforcés aux frontières, et des contrôles renforcés sur l'ensemble des marchés de Noël en France pour éviter le risque de mimétisme», a déclaré M. Castaner.

    Macron exprime ses condoléances

    Dans la soirée, le chef de l'État a exprimé sur Twitter la solidarité de la «nation tout entière», après avoir présidé à Beauvau une réunion de crise interministérielle en présence du Premier ministre, Edouard Philippe.

    Le plan blanc activé

    Le plan blanc, qui permet de mobiliser les hôpitaux en cas de crise, a été activé.

    Un numéro de téléphone pour le public qui cherche à s'informer a été mis en place: le 0811 000 667.

    Journée de deuil proclamée

    Mercredi sera une journée de deuil en mémoire de victimes de l'attentat, les drapeaux seront mis en berne et un registre de condoléances ouvert pour les Strasbourgeois.

    Dossier:
    Fusillade près du marché de Noël de Strasbourg (39)

    Lire aussi:

    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Une opération du Raid à l’opéra de Nantes où le concert d'une chanteuse iranienne était prévu
    Une quarantaine de morts lors de l'attaque de deux villages au Mali
    Tags:
    Strasbourg, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik