Ecoutez Radio Sputnik
    Marché de Noël de Strasbourg

    «Nous sommes en guerre»: le Net en émoi après la fusillade de Strasbourg

    © AP Photo /
    France
    URL courte
    Fusillade près du marché de Noël de Strasbourg (39)
    56257

    Au lendemain de l’attaque meurtrière dans le centre-ville de Strasbourg, de nombreux internautes se demandent pourquoi les autorités françaises ne sont pas arrivées à prévenir cette attaque. En effet, le tireur présumé, dont l’identité a été dévoilée par Le Figaro, était fiché S.

    Après la fusillade de mardi soir à Strasbourg qui a fait au moins trois morts, de nombreux internautes ont fait part de leurs condoléances aux familles des victimes, mais aussi de leur indignation face à l'incapacité des autorités du pays de prendre des «mesures efficaces» face à la menace représentée par les fichés S.

    Tel est, par exemple, l'avis de plusieurs personnalités politiques françaises:

    ​​​​Des internautes français se sont également prononcés à ce sujet sur les réseaux sociaux. Nombreux sont ceux qui ont souligné que le tireur présumé était connu de l'État.

    ​Certains ont fait remarquer que l'individu recherché avait échappé à la police le matin même de la fusillade.

    ​Un internaute s'est demandé pourquoi les autorités ne diffusaient pas immédiatement l'identité et la photo du suspect, ce qui, selon lui, pourrait «sauver des vies».

    ​L'attaque sur le marché de Noël de Strasbourg mardi soir, dont l'auteur est toujours en fuite, a fait trois morts et 13 blessés, selon le bilan actualisé publié par la préfecture du Bas-Rhin mercredi matin.

    Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a déclaré que l'individu était «très défavorablement connu pour des faits de droit commun, pour lesquels il a déjà fait l'objet de condamnations en France et en Allemagne et pour lesquels il a purgé ses peines».

    Selon les informations du Figaro, l'auteur présumé de la fusillade s'appelle Chérif C. et est né en 1989. Le média précise qu'il est fiché S depuis 2016 par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

    Dossier:
    Fusillade près du marché de Noël de Strasbourg (39)

    Lire aussi:

    Un avion d'Air France reliant Moscou et Paris envoie un signal de détresse
    Qu'a dit Poutine sur les Gilets jaunes que les médias français ont omis?
    La justice italienne ordonne la saisie du navire Open Arms
    Tags:
    réaction du Net, suspects fichés "S", morts, blessés, fusillade, Strasbourg
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik