France
URL courte
26922
S'abonner

Sexiste ou non et qui peut en juger? En appelant les Galeries Lafayette à retirer une affiche publicitaire de la marque de lingerie Aubade, la mairie de Paris a lancé une discussion sur les réseaux sociaux.

La réaction d’Hélène Bidard, adjointe à la maire chargée des questions relatives à l’égalité femmes-hommes, à l’affiche publicitaire de la marque de lingerie féminine Aubade, mettant en avant les fesses de femme en gros plan, fait l’objet de commentaires sur Twitter même après que la publicité a été retirée.

«Sérieusement les Galeries Lafayette, en 2018, en pleine vague #Metoo et à quelques jours de Noël vous n’avez rien de mieux à afficher que les fesses d’une femme dans visage?! Je demande le retrait immédiat de cette campagne sexiste», a lancé Mme Bidard sur Twitter.

​Ce message a été approuvé par quelque 1.300 personnes et commenté par environ 800 utilisateurs de Twitter et cette polémique continue après que l’immense affiche a été retirée de la façade le 12 décembre, à la fin de la campagne publicitaire.

Il y a des commentateurs qui estiment que la mairie de Paris confond le sexisme et le puritanisme en s’attaquant à la publicité.

​​​D’autres recherchent d’autres explications à la position exprimée par la responsable de la mairie et supposent que l’indignation serait dictée par des problèmes d’ordre psychologique…

​Jalousie, rien de plus. Une pub pour des culottes c'est compliqué de montrer les pieds.

​​​… ou par le désir de se faire remarquer sur la scène politique.

​Ils vont même jusqu’à appeler au départ de la maire Anne Hidalgo.

​Des internautes estiment que l’image est belle, tout en reconnaissant que de telles affiches peuvent influer sur le trafic automobile devant le bâtiment des Galeries Lafayette.

​Il y a aussi ceux qui se demandent s’il est temps d’interdire une grande partie des œuvres d’art exposées dans les musées et autres lieux publics.

​Certains se demandent comment une marque de lingerie devrait alors faire ses publicités…

​… et donnent des conseils concernant les sujets qu’on pourrait utiliser.

Lire aussi:

Aucune excuse pour «ceux qui développent de nouveaux plans d’agression», prévient Poutine le Jour de la Victoire
L’UE n’a pas renouvelé son contrat avec AstraZeneca
Défilé militaire sur la place Rouge pour célébrer le Jour de la Victoire - vidéo
Tags:
sexisme, publicité, lingerie, réactions, Internet, Galeries Lafayette, Anne Hidalgo, Hélène Bidard, Paris
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook