Ecoutez Radio Sputnik
    Hôtel de Matignon

    «Stratégie de choc»? Matignon fait volte-face sur des concessions aux Gilets jaunes

    CC0 / dominiopublico.gov.br
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (404)
    546104

    En quelques heures, l’exécutif a choqué les Français à deux reprises. En effet, ayant annulé certaines mesures visant à atténuer les conséquences de la transition énergétique, le gouvernement les a rétablies un peu plus tard, s’attirant alors les foudres de la population connectée.

    Le 18 décembre, le gouvernement français a annoncé le renoncement à certaines mesures prises à la mi-novembre en concession au début du mouvement des Gilets jaunes, a informé l'AFP mardi en fin d'après-midi. Matignon voulait ainsi économiser jusqu' à 130 millions d'euros sur les 500 millions au total que devaient coûter ces premières mesures, parmi lesquelles l'extension du chèque énergie à deux millions de foyers supplémentaires, le relèvement du barème kilométrique et le doublement de la prime à la conversion.

    Mais quelques heures plus tard, le gouvernement a affirmé que ces mesures seraient quand même maintenues.

    «Après discussion avec les parlementaires de la majorité, le gouvernement maintient l'ensemble des mesures annoncées par le Premier ministre en novembre […] On n'allait pas être compris, on a appris de nos erreurs et on a rapidement abandonné cette décision», a déclaré un conseiller du gouvernement, cité par l'AFP.

    Ce revirement n'est pas passé inaperçu des internautes. Certains d'entre eux estiment que le gouvernement n'aurait pas de cap.

    ​​D'autres lui reprochent son «amateurisme».

    ​Quelques internautes ont qualifié cette volte-face du gouvernement de «quelque chose de trop intelligent, trop technique, trop subtil», en citant Gilles Le Gendre, le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale, qui s'était ainsi prononcé sur les mesures en faveur du pouvoir d'achat.

    ​​​D'autres encore ont emprunté le mot «carabistouille» au vocabulaire de Jean-Luc Mélenchon, afin de décrire ce revirement.

    ​Un internaute a toutefois suggéré qu'il s'agissait de «manipulation mentale».

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (404)

    Lire aussi:

    Un homme armé d’un couteau commet une agression à Villejuif, il aurait crié «Allahu Akbar»
    Madonna et les candidats islandais sortent un drapeau palestinien lors de l’Eurovision en Israël (images)
    Une explosion vise un car de touristes près des pyramides en Égypte (photos)
    Tags:
    gilets jaunes, gouvernement français, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik