France
URL courte
16424
S'abonner

À peine sorti de sa garde à vue, Éric Drouet, l'un des initiateurs des Gilets jaunes, a affirmé que le mouvement était loin de s’essouffler, tout en ajoutant qu’au moins trois nouvelles manifestations étaient déjà en cours de préparation.

Cap sur l'année 2019. Les Gilets jaunes comptent poursuivre leur mobilisation l'année prochaine et organisent déjà les manifestations à venir, a affirmé mercredi soir Éric Drouet, l'un des initiateurs du mouvement.

«Il y a acte 7, acte 8, acte 9 qui sont déjà en préparation», a-t-il indiqué dans une interview à CNews, diffusée lors de la Matinale ce jeudi. L'homme a également ajouté que le mouvement était loin de s'essouffler.

Chauffeur routier de Melun (Seine-et-Marne), Éric Drouet a été interpellé samedi lors de l'acte 6 des manifestations à Paris et sera jugé le 5 juin prochain. Dans l'attente de ce procès, il a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de porter une arme.

Le 22 décembre, les Gilets jaunes ont de nouveau mobilisé leurs troupes pour un sixième samedi consécutif de manifestations. De multiples rassemblements dans un climat plus ou moins tendu ont réuni 38.600 personnes en France à 18h00, contre 66.000 le samedi précédent à la même heure, selon le ministère de l'Intérieur. Ces chiffres font l'objet de polémiques.

Le gouvernement a affiché lundi sa «détermination à ramener l'ordre», après plusieurs semaines de manifestations émaillées de violences, misant sur une pause de la mobilisation durant les fêtes de fin d'année.

Lire aussi:

Philippe de Villiers assure avoir guéri du Covid en buvant du pastis conseillé par Didier Raoult
«Le dernier rempart de la paix civile est en train de céder», s’inquiète Philippe de Villiers
Nuit de chaos à Argenteuil, des policiers visés par des tirs de mortiers - vidéos
Les drogués du Nord de Paris sont désormais «gardés» dans un parc qui a coûté plus de 13 millions d’euros
Tags:
gilets jaunes, manifestation, mobilisation, Eric Drouet, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook