Ecoutez Radio Sputnik
    Gilets jaunes

    Nantes, Toulouse, Paris: le bilan des blessés par flash-ball lors de l’acte 7

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    48467

    Le mouvement des Gilets jaunes s'est poursuivi pour le septième samedi consécutif. Malgré le fait que l’acte 7 ait été qualifié de «mobilisation timide» par les médias, car il était moins important que celui de la semaine dernière, il y a eu au moins trois blessés par flash-ball à Nantes, Toulouse et Paris.

    L'acte 7 des Gilets jaunes a de nouveau réuni des manifestants partout dans l'Hexagone ce samedi. Au total, en France, 57 de personnes ont été interpellées dont 33 placées en garde à vue pendant l'acte 7 des Gilets jaunes, d'après les informations de la préfécture de police vers 18h00.

    Ce samedi, de nouveaux débordements des Gilets jaunes avec la police ont fait des blessés graves par lanceur de balle de défense (LBD) dans plusieurs régions de France.

    Un jeune homme a été blessé par LBD à la tête à Nantes. Selon les témoins présents sur place, il serait «entre la vie et la mort». Des images des lieux ont été postées sur les réseaux sociaux avec des commentaires indiquant que l'homme était inconscient suite à un tir de flash-ball.

    ​Il a été transporté au CHU de Nantes.

    ​En dépit du fait que la préfecture de la Loire-Atlantique ait annoncé plus tard qu'aucun manifestant n'était mort aujourd'hui, sur les réseaux sociaux circule une rumeur du probable décès de ce jeune manifestant.

    ​Ensuite, un autre flash-ball a aussi touché un manifestant à Toulouse. Selon un membre de l'équipe médicale sur place cité par France 3 Occitanie, l'individu a eu un œil crevé.

    ​Un homme a été gravement blessé après que plusieurs centaines de manifestants scandant «Macron démission!» sont arrivés sous les fenêtres de la mairie.

    ​L'acte 7 des Gilets jaunes toulousains a rassemblé samedi 1.350 personnes dont «650 profils violents», selon la préfecture, lors d'une manifestation qui a donné lieu à quelques dégradations et heurts avec la police, relate l'AFP. Les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène, mettant à «exécution les instructions du préfet afin de contenir les éléments les plus violents», a ajouté la préfecture.

    Enfin, un blessé par lanceur de balle de défense a été rapporté ce samedi à Paris. Un homme a montré face caméra les conséquences d'un tir de flash-ball sur sa jambe qui lui a laissé un important hématome.

    Depuis le début du mouvement en novembre, 10 personnes ont été tuées sur des points de blocage et plus de 1.500 manifestants ont été blessés, dont une cinquantaine gravement.

    Face à la taxe sur les prix du carburant, de nombreux Français sont descendus dans les rues depuis le 17 novembre 2018. Les mobilisations des Gilets jaunes ont régulièrement dégénéré en affrontements entre manifestants et forces de l'ordre. Les chiffres de la mobilisation annoncés par le gouvernement font l'objet de polémiques.

    Lire aussi:

    Des artisans ayant travaillé à Notre-Dame déclarent ne pas arriver à comprendre l’incendie
    Un CRS matraque une Gilet jaune à la tête et la laisse inconsciente au sol (vidéo)
    De nouveaux détails sur les causes possibles de l’incendie de Notre-Dame
    Tags:
    flashball, gilets jaunes, carburant, blessés, manifestation, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik