France
URL courte
17417
S'abonner

La secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, Brune Poirson, qui avait découvert une photo d’elle sur un profil de l’application de rencontres Tinder, a annoncé samedi 29 décembre via Twitter qu’elle allait «engager une procédure judiciaire» pour usurpation d’identité.

Brune Poirson, la secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, a annoncé samedi 29 décembre sur son compte Twitter qu'elle allait porter plainte pour usurpation d'identité, après avoir découvert que sa photo était utilisée sur l'application de rencontres Tinder.

Une certaine «Clara», âgée comme elle de 36 ans, a utilisé une photo d'elle sur son profil de la plateforme de rencontres Tinder. La secrétaire d'État a rappelé à ce propos que l'usurpation d'identité était un délit puni par la loi.

Selon l'article 226-4-1 du Code pénal, «le fait d'usurper l'identité d'un tiers ou de faire usage d'une ou plusieurs données de toute nature permettant de l'identifier en vue de troubler sa tranquillité ou celle d'autrui, ou de porter atteinte à son honneur ou à sa considération, est puni d'un an d'emprisonnement et de 15.000 euros d'amende».

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Une pitbull enceinte se lance dans un combat mortel avec un cobra pour sauver ses maîtres – vidéo
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Expulsée d’un sauna à cause de son maillot de bain jugé «inapproprié», elle soupçonne une autre raison – photo
Tags:
code pénal, usurpation, plainte, Brune Poirson
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook