France
URL courte
17517
S'abonner

La secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, Brune Poirson, qui avait découvert une photo d’elle sur un profil de l’application de rencontres Tinder, a annoncé samedi 29 décembre via Twitter qu’elle allait «engager une procédure judiciaire» pour usurpation d’identité.

Brune Poirson, la secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, a annoncé samedi 29 décembre sur son compte Twitter qu'elle allait porter plainte pour usurpation d'identité, après avoir découvert que sa photo était utilisée sur l'application de rencontres Tinder.

Une certaine «Clara», âgée comme elle de 36 ans, a utilisé une photo d'elle sur son profil de la plateforme de rencontres Tinder. La secrétaire d'État a rappelé à ce propos que l'usurpation d'identité était un délit puni par la loi.

Selon l'article 226-4-1 du Code pénal, «le fait d'usurper l'identité d'un tiers ou de faire usage d'une ou plusieurs données de toute nature permettant de l'identifier en vue de troubler sa tranquillité ou celle d'autrui, ou de porter atteinte à son honneur ou à sa considération, est puni d'un an d'emprisonnement et de 15.000 euros d'amende».

Lire aussi:

Manifestation contre la loi Sécurité globale: la façade de la Banque de France en feu à Paris - vidéo
Projectiles, véhicules incendiés, gaz lacrymogène: la manifestation contre la loi Sécurité globale dégénère à Paris
Ne pas consommer cet aliment engendrerait diverses maladies graves, dont le cancer
L'hommage de Macron à Maradona indigne le Venezuela qui le tacle sur les Gilets jaunes
Tags:
code pénal, usurpation, plainte, Brune Poirson
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook