Ecoutez Radio Sputnik
    Le Palais de l'Elysée

    L'Elysée aurait démenti avoir rendu à Benalla ses passeports diplomatiques

    © Sputnik . Irina Kalashnikova
    France
    URL courte
    Affaire Benalla (193)
    14216

    Alors qu’Alexandre Benalla, ancien employé du Président de la République, a affirmé que l'Elysée lui avait restitué ses passeports diplomatiques «début octobre», une source au sein de la présidence a démenti ces informations à Franceinfo.

    La présidence a démenti mardi les informations selon lesquelles elle ait détenu et remis à Alexandre Benalla, ancien employé d'Emmanuel Macron, ses deux passeports diplomatiques en automne, comme il l'avait affirmé, a signalé à Franceinfo une source au sein de l'Elysée. En outre, la présidence a annoncé à nouveau avoir demandé au Quai d'Orsay de récupérer les documents.

    Le parquet de Paris a ouvert samedi une enquête préliminaire contre l'ancien collaborateur d'Emmanuel Macron pour «abus de confiance» suite à la saisie par Jean-Yves Le Drian du procureur de la République, concernant la question des passeports diplomatiques qu'Alexandre Benalla aurait utilisés une fois la porte de l'Élysée refermée derrière lui.

    Dans un article du 27 décembre, Mediapart affirmait qu'Alexandre Benalla continuait d'utiliser son passeport diplomatique, délivré le 24 mai 2018. D'après le média, le document, valide jusqu'au 19 septembre 2022, porte la référence 17CD09254.

    Plus tôt, LCI indiquait que le récent voyage d'Alexandre Benalla au Tchad n'avait pas été son seul déplacement sur le continent africain au cours des dernières semaines. Selon ce média français, qui cite l'entourage de l'ancien conseiller d'Emmanuel Macron, M.Benalla y aurait rencontré «plusieurs Présidents».

    L'Élysée avait alors répété que le jeune homme n'était pas un «émissaire officiel ou officieux».

    Dossier:
    Affaire Benalla (193)
    Tags:
    démenti, restitution, passeport, Elysée, Alexandre Benalla, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik