France
URL courte
4200
S'abonner

Pendant la période des fêtes de fin d’année, de mystérieux individus se sont bien amusés, en inversant ou retournant des panneaux routiers dans quatre communes dans le département Indre-et-Loire. Si certains ont plaisanté «en prenant ça à la rigolade», d'autres se sont indignés de la farce.

Quatre communes du département d'Indre-et-Loire se sont retrouvées, lors des fêtes de Noël, victimes de farces dans lesquelles les panneaux d'entrée de ville ont été intervertis, rapportent des médias locaux.

Ainsi, en arrivant à Montrésor, les automobilistes ont pu lire qu'ils entraient dans Chemillé-sur-Indrois. Arrivé à Chemillé-sur-Indrois, on pouvait voir que le village avait été rebaptisé Montrésor. Même blague dans deux petites communes voisines: Villeloin-Coulangé et Beaumont-Village. Un des panneaux a même été posé à l'envers.

Surpris d'une telle démarche, les résidents locaux ont signalé ce problème sur la page Facebook des «amis de Villeloin-Coulangé» en ajoutant des photos.

Le premier magistrat de Chemillé-sur-Indrois, Henry Frémont, dont les paroles sont citées par France Bleu, a bien ri face à cet incident:

«J'ai pris ça à la rigolade, j'ai des problèmes bien plus importants à gérer. Et ils ont bien fait les choses: on a retrouvé tous les panneaux en parfait état, rien n'a été perdu!»

Mais tout le monde n'a pas compris un tel «humour»:

«Pas de commentaire! C'est un non-événement, et ce n'est pas très malin!», a déclaré Maryse Garnier, la maire de Villeloin-Coulangé, bourgade de 647 habitants.

Pourtant, les membres du «gang des panneaux» n'ont toujours pas été retrouvés.

Lire aussi:

Seul et en civil, un gendarme met en déroute une vingtaine d’individus qui tabassent un jeune
Un policier roué de coups à Paris lors de la manifestation contre la loi Sécurité globale – vidéos
Le mystérieux «monolithe de métal» en plein désert américain a disparu
Un cambrioleur s'introduit dans une maison en pleine nuit, il est neutralisé par un père de famille
Tags:
commune, route, canulars, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook