Ecoutez Radio Sputnik
    Manifestation des Gilets jaunes le 8 décembre 2018

    Un nouveau sondage révèle l’attitude des Français face aux Gilets jaunes

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (402)
    4812814

    Une majorité de Français (55%) souhaite toujours que le mouvement des Gilets jaunes se poursuive, selon un sondage Odoxa Dentsu consulting, publié jeudi 3 janvier.

    Seuls 45% des Français désirent que le mouvement des Gilets jaunes s'arrête, soit un point de moins que lors d'une précédente enquête début décembre, selon un sondage Odoxa Dentsu consulting pour Le Figaro et France Info.

    En ce début d'année, Emmanuel Macron devrait «mettre un terme à la crise des Gilets jaunes», selon 48% des personnes questionnées.

    Avec cette mobilisation, la confiance dans le gouvernement s'est effondrée: seuls 25% des Français interrogés se disent «satisfaits» de l'action du gouvernement depuis l'élection d'Emmanuel Macron, soit 15 points de moins qu'en avril. 75% se déclarent en revanche «mécontents».

    Face à la nouvelle taxe sur les prix du carburant, de nombreux Français sont descendus dans les rues depuis le 17 novembre 2018. Les manifestations des Gilets jaunes ont régulièrement dégénéré en affrontements entre participants et forces de l'ordre. Les chiffres de la mobilisation annoncés par le gouvernement font l'objet de polémiques.

    Cette enquête a été réalisée en ligne les 2 et 3 janvier auprès de 1.004 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. La marge d'erreur est estimée entre 1,4 et 3,1 points.

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (402)

    Lire aussi:

    Michel Maffesoli: «nous allons voir resurgir des manifestations tribales!»
    Violences au Mans: un forain grièvement blessé au pied (vidéo choc)
    Une source diplomatique explique le but de l’arrivée de militaires russes à Caracas
    Tags:
    sondage, gilets jaunes, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik