France
URL courte
Affaire Benalla (194)
16220
S'abonner

Plusieurs personnalités impliquées dans l’affaire Benalla, dont Alexandre Benalla lui-même et Patrick Strzoda, directeur de cabinet d'Emmanuel Macron, sont de nouveau convoquées par la commission des lois du Sénat pour des auditions prévues les mercredi 16 et lundi 21 janvier, annonce le Sénat.

La commission des lois du Sénat a de nouveau convoqué pour audition mercredi prochain Patrick Strzoda, directeur de cabinet d'Emmanuel Macron, et Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur. Le lundi 21, elle entendra une nouvelle fois Alexandre Benalla et Vincent Crase, apprend-on du communiqué de presse publié ce jour par le Sénat. Ces deux derniers avaient déjà été convoqués le 19 septembre.

En outre, la commission des lois du Sénat a également convoqué pour audition le mercredi 16 janvier le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian qu'elle souhaite interroger sur l'affaire des passeports diplomatiques de l'ancien collaborateur d'Emmanuel Macron.

L’affaire Benalla a pris un nouveau tournant après que les médias ont révélé fin décembre que l'ancien collaborateur de l'Elysée détenait toujours ses passeports diplomatiques et effectuait des voyages d'affaires auprès de dirigeants africains. Le mercredi 9 janvier, l’AFP a annoncé se référant à une source proche de l'enquête et du parquet de Paris que les passeports avaient été restitués par l'intermédiaire de l’avocat d’Alexandre Benalla et saisis par les policiers dans le cadre de l'enquête ouverte le 29 décembre pour «abus de confiance».

Toutefois, les informations sur les passeports diplomatiques ont suscité une nouvelle controverse concernant les relations qu'Alexandre Benalla aurait pu maintenir avec la présidence française après son licenciement.

L'entourage de M.Benalla a pour sa part affirmé que les passeports diplomatiques lui avaient été rendus début octobre, mais s'est refusé à tout commentaire sur l'éventuel usage de ces documents.

Dossier:
Affaire Benalla (194)

Lire aussi:

Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Bill Clinton se fait masser par une accusatrice de Jeffrey Epstein sur des clichés de 2002 – photos
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Tags:
Alexandre Benalla, Christophe Castaner, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook