France
URL courte
162926
S'abonner

Le groupe pétrolier Total, en tandem avec la préfecture du Pas-de-Calais, est en train d’ériger un mur de trois mètres de haut autour d’une station-service. La construction est lancée afin de prévenir le passage de migrants vers le Royaume-Uni par la voie maritime.

Un mur de trois mètres de haut est en train d'être érigé autour d'une station-service du groupe pétrolier Total, à Calais, selon Euronews. La barrière est censée bloquer l'accès à un parking où des passeurs emmènent des migrants pour les envoyer au Royaume-Uni dans des camions. Les clichés diffusés sur les réseaux sociaux témoignent de cette construction réalisée par Total de concert avec la préfecture.

La position de cette station-service particulière fait qu'elle est fréquemment visitée par des groupes de migrants, dont plusieurs essayent d'y rejoindre des ferries pour se rendre dans le port anglais de Douvres.

La préfecture du Pas-de-Calais a affirmé que la construction du mur entourant la station-service avait été coordonnée avec les services du groupe Total.

«La construction du mur s'explique par la présence sur ce site de migrants et de passeurs», a indiqué le préfet du Pas-de-Calais, Fabien Sudry, cité par le média.

Et d'expliquer que les passeurs se «retrouvent et profitent de cette station près du port pour faire accéder les migrants dans les camions».

Total a confirmé que la construction avait été lancée à la demande de la préfecture afin de «protéger les clients, le personnel et les migrants» qui passent.

Lire aussi:

Une voiture a percuté la grille d’entrée de la chancellerie d’Angela Merkel à Berlin - photos, vidéo
Il faut mettre les migrants «dans des avions pour les renvoyer chez eux» plutôt que de les disperser, estime Zemmour
Des lance-roquettes multiples US déployés en Roumanie: «un message» pour la Russie, selon Forbes
Les bars ne rouvriront pas avant le 1er février, selon Europe 1
Tags:
station-service, migrants, mur, Total, Douvres, Pas-de-Calais, Calais, Royaume-Uni, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook