Ecoutez Radio Sputnik
    Pour échapper à ses parents, il lance une fausse alerte à la bombe sur un vol Lyon-Rennes

    Pour échapper à ses parents, il lance une fausse alerte à la bombe sur un vol Lyon-Rennes

    © AFP 2019 DENIS CHARLET
    France
    URL courte
    122
    S'abonner

    L’idée d’un appel anonyme afin d’empêcher un avion d’effectuer un vol Lyon-Rennes pourrait coûter à un étudiant 75.000 euros d’amende et cinq ans de prison. L’intérêt? Ne pas permettre à ses parents de le rejoindre à Rennes.

    Un étudiant de Rennes âgé de 23 ans a fait trembler les passagers d'un vol Lyon-Rennes en lançant une fausse alerte à la bombe à bord de l'appareil vendredi 18 janvier dans l'après-midi, selon la presse locale. Quand il a été identifié, il a fait son mea culpa et l'a expliqué par une tentative d'éviter que ses parents prennent ce vol et ensuite le rejoignent à Rennes.

    «À l'issue de sa garde à vue, il a été déféré au parquet de Rennes, et s'est vu remettre une convocation à comparaître devant le tribunal correctionnel à l'audience du 21 mai prochain, pour répondre de ces faits qualifiés de communication de fausses nouvelles compromettant la sécurité d'un aéronef en vol», a expliqué le parquet de Rennes cité par l'AFP.

    Ainsi, il a été mis sous contrôle judiciaire et devra passer régulièrement au commissariat de Rennes en attendant son procès. Le jeune encourt 75.000 euros d'amende et cinq ans d'emprisonnement. De plus, il lui est interdit de se présenter dans un aéroport.

    Selon l'AFP, le parquet précise que l'étudiant ne semble pas avoir des troubles d'ordre psychologique. De plus, il était inconnu des services de police jusqu'ici.

    Un avion de la compagnie EasyJet reliant Lyon à Rennes avait fait demi-tour vendredi suite à une alerte à la bombe à cause d'un appel téléphonique anonyme signalant la présence d'une bombe à bord. L'alerte s'était avérée être fausse. Bien que les autorités aient annoncé avoir levé le doute, l'incident avait entraîné une interruption totale du trafic durant 40 minutes. Le vol avait été opéré en soirée par un avion et un équipage en provenance d'un aéroport de Londres.

    Tags:
    peine, fausse alerte, alerte à la bombe, parents, étudiants, Lyon, Rennes, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik