France
URL courte
Mouvement des Gilets jaunes après 10 semaines de mobilisation (144)
32722
S'abonner

Plusieurs membres de l’opposition française ont refusé de garder le silence après que le Gilet jaune Jérôme Rodrigues a été grièvement blessé à l’œil. Ils ont condamné les mesures prises par la police lors des manifestations des Gilets jaunes.

Les blessures causées à l'une des figures emblématiques des Gilets jaunes, Jérôme Rodrigues, n'ont pas laissé les leaders et les élus des partis politiques de l'opposition indifférents.

Dans un tweet publié samedi soir, le chef de file de La France insoumise a appelé Christophe Castaner à «assumer sa responsabilité».

​Caroline Fiat, élue de La France insoumise, estime que le ministre de l'Intérieur «doit démissionner».

​Cet avis est partagé par le président de Débout la France Nicolas Dupont-Aignan.

​Le ministre de l'Intérieur a promis, à son tour, sur Twitter de faire «toute la lumière sur les incidents qui se sont produits place de la Bastille».

​Marine Le Pen a accusé le gouvernement de «mutilation des opposants politiques» et d'«usage irraisonné de la force».

​Quant aux Patriotes, le président du parti Florian Philippot estime que «la France de Macron sombre dans l'horreur».

​Une des figures emblématiques du mouvement des Gilets jaunes, Jérôme Rodrigues, a été grièvement blessé à un œil à Paris le 26 janvier lors de l'acte 11 des Gilets jaunes. Plus tard, il a déclaré sur Facebook qu'il allait le perdre.

D'après Le Parisien, les événements se sont produits vers 16 heures près de la place de la Bastille. M.Rodrigues était en train de filmer un groupe de policiers quand une grenade lancée dans sa direction a explosé à moins de cinq mètres de lui. Comme l'indique Le Monde, le Gilet jaune a été touché par un «projectile, dont la nature reste à déterminer».

Dossier:
Mouvement des Gilets jaunes après 10 semaines de mobilisation (144)

Lire aussi:

Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Il refuse de donner une cigarette, sa mère se fait tuer en prenant sa défense dans la Drôme
Tags:
gilets jaunes, réaction, police, Rassemblement national (RN), La France insoumise (LFI), Debout la France, Christophe Castaner, Nicolas Dupont-Aignan, Florian Philippot, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook