France
URL courte
8450
S'abonner

Après avoir perdu un œil le samedi 19 janvier, Jérôme Rodrigues est de retour dans les rues de Paris pour l’acte 12. Il n’est pas le seul à avoir des blessures, déclare-t-il au micro de Sputnik, appelant à accorder du temps et de l’attention aux autres manifestants blessés.

La figure emblématique des Gilets jaunes Jérôme Rodrigues a accordé une interview à Sputnik en marge de l'acte 12 de la mobilisation, consacrée à ceux qui ont été victimes de violences policières depuis le 17 novembre.

«Ça fait chaud au cœur. Il y a beaucoup d'autres blessés, je ne suis pas le seul blessé. Je suis le vingtième mec qui n'a pas d'œil, on a beaucoup d'autres avant moi. Beaucoup de soucis psychologiques pour ces gens-là, et c'est à eux qu'il faut penser, pas à moi», a-t-il déclaré. «C’est eux qu’il faut aller voir, c’est eux qu’il faut interroger, pas moi. Parce que moi, j’ai cette chance là mais eux, ils n’ont peut-être pas eu la même chance. Ils veulent être soutenus, donc il faut aller vers eux.»

À Paris, Jérôme Rodrigues et d'autres blessés ont été acclamés par la foule des manifestants.

Jérôme Rodrigues, figure emblématique des Gilets jaunes, a été gravement touché à l'œil lors du onzième samedi de mobilisation dans la capitale. Il a affirmé à l'IGPN avoir été blessé par un tir de LBD, ce que récuse le ministère de l'Intérieur.

Lire aussi:

Attaque au couteau à Notre-Dame de Nice, trois morts dont un aurait été décapité
Un homme armé qui menaçait des passants à Avignon tué par la police
Les trois attestations de déplacement différentes obligatoires pour sortir durant le reconfinement 
Le reconfinement pourrait en réalité durer jusqu’à la fin du mois de janvier
Tags:
Jérôme Rodrigues, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook