France
URL courte
Mouvement des Gilets jaunes après 10 semaines de mobilisation (144)
661977
S'abonner

L'acte 12 des Gilets jaunes a été qualifié d'«indécence» par Bernard-Henri Lévy, qui considère que les manifestants n'avaient pas le droit de se présenter comme victimes des violences policières après avoir «profané la tombe du soldat inconnu en décembre». L'argument a été trouvé malséant par des internautes qui ont violemment critiqué l'écrivain.

Le dernier acte en date des Gilets jaunes, qui s'est déroulé ce samedi en hommage aux victimes des violences policières, a été critiqué par Bernard-Henri Lévy qui a accusé les manifestants d' «indécence» et de«nihilisme». Il estime que les Gilets jaunes ne sont pas à plaindre après ce qu'ils ont fait, selon lui, sur la tombe du soldat inconnu le 1er décembre 2018.

Les propos de BHL ont été qualifiés par de nombreux internautes de «désinformation» et de «mensonges». Ils lui ont rappelé, qu'en dépit de ce qu'il affirme, des Gilets jaunes avaient protégé le monument le jour en question. Comme preuve, des utilisateurs ont donné des liens vers des pages des sites de BFM TV et de CNEWS sur lesquelles on voit clairement des Gilets jaunes entourer la Flamme du Souvenir pour la protéger des casseurs.

​D'autres utilisateurs des réseaux sociaux n'ont trouvé rien d'étonnant dans les propos de BHL, jugeant que c'était dans son habitude de mentir.

Dossier:
Mouvement des Gilets jaunes après 10 semaines de mobilisation (144)

Lire aussi:

Algérie: Abdelaziz Bouteflika, fin «pathétique et tragique» d’un dirigeant qui a marqué son temps
«Impensable d'avancer»: la France passe l’éponge sur l’accord de libre-échange entre l’UE et l’Australie
Un projet de loi de prolongation du pass sanitaire devrait être présenté le 13 octobre
En continu: un étudiant tue six personnes et en blesse plusieurs autres dans une université russe
Tags:
France, Bernard-Henri Lévy, gilets jaunes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook